La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 735,43
    +58,41 (+0,16 %)
     
  • Nasdaq

    15 233,63
    +143,43 (+0,95 %)
     
  • Nikkei 225

    28 600,41
    -204,44 (-0,71 %)
     
  • EUR/USD

    1,1616
    -0,0030 (-0,26 %)
     
  • HANG SENG

    26 132,03
    +5,10 (+0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    54 236,84
    +1 864,99 (+3,56 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 507,42
    +1 264,74 (+521,16 %)
     
  • S&P 500

    4 566,50
    +21,60 (+0,48 %)
     

Une illusion acoustique qui simule la présence ou l’absence d’un objet

·2 min de lecture

Notre sensibilité à l’environnement dépend bien évidemment de la vue, mais pas que. Les ondes sonores se propagent et rebondissent contre les objets qu’elles rencontrent pour arriver jusqu’à notre oreille, nous permettant ainsi de les situer. Mais si ce que nous entendions ne décrivait pas la réalité qui nous entoure ?

Selon la manière dont le son se propage, le cerveau humain peut déduire la présence d’un obstacle et sa proximité. Chaque matériau, objet, renvoie les ondes sonores différemment, selon sa texture, sa taille... C’est pourquoi une même musique résonnera bien plus dans une église que dans un studio tapissé de moquette, le changement d’environnement modifie la propagation du son. Mais les ondes sonores servent aussi à des fins plus scientifiques. Selon la façon dont le son rebondit, les géologues peuvent déduire de quoi est fait le milieu dans lequel le son s’est propagé. C’est le principe de la topographie, qui étudie les reliefs, terrestres ou marins.

Mais récemment, une équipe de scientifiques dirigée par l’Université de Zurich (ETH) a créé un dispositif permettant de simuler soit l’absence d’un objet présent, soit la présence d’un objet absent. Basé sur une modification des ondes sonores, il créé une illusion acoustique qui trompe la perception de l’environnement.

Dirigée par Johan Robertsson, professeur de géophysique appliquée à l’ETH de Zurich, l’équipe est parvenue à modifier le champ acoustique en temps réel, grâce à une expérience installée dans le Centre d’expérimentation des ondes immersives du parc d’innovation de Zurich. Le dispositif créé permet d’imiter la présence d’un objet imaginaire en forme de disque d’un diamètre maximum de 12 centimètres, ou au contraire de simuler son absence. Leurs résultats ont été publiés le 10 septembre dans la revue .

Les illusions sonores manipulent le champ acoustique

A la différence de la lumière, constituée d’ondes électromagnétiques qui peuvent se propager dans le vide, les ondes sonores sont dites "mécaniques" : elles n’évoluent que dans un milieu matériel, dans lequel la perturbation se transmet par des successions de compressions/décompressions de la matière.

Manipuler des ondes sonores peut se faire de deux façons : la plus utilisée s’appelle la méthode dite "passive", comme expliqué dans le : "habituellement, l'il[...]

Lire la suite sur sciencesetavenir.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles