La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 654,87
    +486,78 (+1,42 %)
     
  • Nasdaq

    13 636,49
    +94,37 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    26 170,30
    -841,03 (-3,11 %)
     
  • EUR/USD

    1,1143
    -0,0101 (-0,90 %)
     
  • HANG SENG

    23 807,00
    -482,90 (-1,99 %)
     
  • BTC-EUR

    32 827,97
    -1 758,39 (-5,08 %)
     
  • CMC Crypto 200

    837,24
    +17,73 (+2,16 %)
     
  • S&P 500

    4 401,62
    +51,69 (+1,19 %)
     

Ilhan Omar dévoile les menaces de mort reçues à cause de Lauren Boebert

·3 min de lecture

ÉTATS-UNIS - Des propos qui vont trop loin. La députée démocrate Ilhan Omar a dénoncé lors d’une conférence de presse le mardi 30 novembre, le comportement de l’élue républicaine du Colorado Lauren Boebert. Le 2 septembre, cette dernière anime un dîner où elle prend la parole. La députée y parle durant de longues minutes de sa collègue. Elle y raconte notamment la fois où elles se sont retrouvées dans le même ascenseur au Capitole, comme vous pouvez le voir dans la vidéo ci-dessus.

“Il n’y avait que nous trois là-dedans, je l’ai regardée et j’ai dit, “eh bien, regardez là, c’est la Djihad Squad”. Elle n’a pas de sac à dos, elle ne l’a pas jeté et n’a pas couru, alors tout va bien”, rigole-t-elle avec la dizaine de personnes devant elle. Cette vidéo a ensuite été diffusée sur les réseaux sociaux. À la vue de ces images où il est sous-entendu qu’Ilhan Omar est une terroriste, la députée démocrate s’est entretenue avec Lauren Boebert. Une discussion qui n’a semble-t-il pas porté ses fruits.

“Aujourd’hui, j’ai gracieusement accepté un appel de la représentante Lauren Boebert dans l’espoir de recevoir des excuses directes pour avoir prétendu à tort qu’elle m’avait rencontré dans un ascenseur, pour avoir suggéré que j’étais une terroriste et pour son passé de haine anti-musulmane. Au lieu de s’excuser pour ses commentaires islamophobes et ses mensonges inventés, la députée Boebert a refusé de reconnaître publiquement ses commentaires blessants et dangereux. Au lieu de cela, elle s’est rabattue sur sa rhétorique et j’ai décidé de mettre fin à cet appel improductif.”

Lauren Boebert a également publié une vidéo dans laquelle elle revient sur cet échange. “En tant que femme chrétienne forte qui accorde une grande importance à la foi, je ne veux jamais que mes propos puissent offenser la religion de quelqu’un. […] Même après avoir fait une déclaration publique, elle a dit qu’elle voulait toujours des excuses publiques parce que ce que j’avais fait n’était pas suffisant.”

Des menaces de morts envoyés par message

Puisque ces échanges n’ont pas été concluants, Ilhan Omar a donné une conférence de presse où elle a divulgué de nouveaux éléments. “Je vais vous faire écouter un message vocal que nous avons reçu quelques heures après avoir raccroché avec la députée Boebert, après la publication de sa vidéo”, confie-t-elle lors de cette conférence de presse.

Elle fait ensuite écouter la menace reçue: “On te voit, s*lope des sables. Nous savons ce que tu manigances. Tu veux prendre le contrôle de notre pays. Ne t’inquiète pas. Il y en a beaucoup qui aimeraient avoir l’opportunité de te faire disparaître de la surface de cette putain de terre. Allez, viens. Mais tu es un putain de musulman de merde. Tu es une djihadiste. Tu ne vivras plus très longtemps, s*lope. Je peux presque te le garantir.”

Des messages de ce type, Ilhan Omar dit en avoir reçu de nombreux autres. Elle appelle le parti républicain à agir. “Si certains membres du parti républicain ont condamné ces actes, à ce jour, les dirigeants du parti républicain n’ont rien fait pour demander des comptes à leurs membres. Il est temps que le parti républicain fasse réellement quelque chose pour affronter la haine anti-musulmane dans ses rangs et demander des comptes à ceux qui la perpétuent”, conclut-elle.

À voir également sur Le HuffPost: Une gigantesque statue symbole du passé esclavagiste déboulonnée aux Etats-Unis

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles