La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 913,51
    -114,70 (-0,72 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Ile-de-France : Les jeunes femmes principales victimes des atteintes sexistes et sexuelles dans les transports en commun

Chang Martin/SIPA

Transport - Une étude de l’Institut Paris Région montre que les atteintes sexistes et sexuelles dans les transports touchent surtout les jeunes femmes

Neuf cas d’atteintes sexuelles et sexistes dans les transports en commun franciliens sur dix concernent des femmes. Pour mieux décrypter les violences faites aux femmes dans les espaces de transport en commun d’Ile-de-France, l’Institut Paris Région et l’Observatoire national de la délinquance dans les transports (ONDT) ont rédigé une étude qui combine leurs deux enquêtes. Il ressort que 93 % de ces atteintes sont des femmes. Les plus jeunes sont particulièrement concernées, puisque 47,4 % des femmes victimes sont âgées de moins de 25 ans (contre 34,7 % des hommes victimes).

En 2020, l’ONDT a relevé plus de 2.500 atteintes à caractères sexistes. Selon l’étude, ces atteintes sont en majoritairement commises dans les trains régionaux et les RER (1.447 atteintes). Viennent ensuite le métro (599), le bus (308) puis le tramway (156).

La nuit, pas forcément plus dangereuse

« Ne prends pas les transports seule de nuit », entendent régulièrement les jeunes filles. Le sentiment d’insécurité dans les transports en commun s’exprime particulièrement à la nuit tombé. « Cette structuration des peurs autour de l’obscurité est, en partie, en décalage avec les faits », constatent les auteurs de l’étude. Selon les chiffres de l’ONDT, presque autant de violences ont lieu en journée :(...) Lire la suite sur 20minutes

À lire aussi :
L’Opéra de Paris annonce le départ surprise du danseur étoile François Alu
La Mairie de Paris envisage une plainte pour diffamation contre Gabriel Attal
L’université Paris-8 dénonce la diffusion d’un e-mail « diffamatoire »