Marchés français ouverture 8 h 24 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 408,17
    -255,33 (-0,86 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0031 (+0,25 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    39 847,40
    -1 181,84 (-2,88 %)
     
  • CMC Crypto 200

    957,46
    -29,19 (-2,96 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

Ikea, Printemps... Les grands magasins accusent le coup à cause de la pandémie

·2 min de lecture

La pandémie de coronavirus complique décidément la vie des commerçants, même en 2021. Et cette fois-ci, ce sont les grands magasins qui trinquent. L'addition du Covid-19 commence à être salée et ils appellent le gouvernement à l'aide, après une année 2020 largement tronquée et une nouvelle fermeture administrative début 2021 décrétée à peine les soldes entamés, au sortir de plusieurs mouvements sociaux. Les professionnels ont encaissé un rude coup vendredi soir avec l'annonce d'une fermeture administrative portant sur tous "les commerces non alimentaires de plus de 20 000 m² de surface commerciale utile".

Le géant de l'ameublement Ikea, par exemple, est touché avec la fermeture de 32 magasins sur les 34 que compte l'enseigne en France : "nous avons dû fermer tous nos magasins hier matin, à part celui de Vélizy (au sud-ouest de Paris) et l'atelier de conception de Nice, qui ne sont pas concernés par la limitation de 20 000 m²", explique une porte-parole du groupe à l'AFP. Tous les magasins du groupe suédois n'accueillent pas de clients sur 20 000 m², mais c'est "la surface utile" qui est prise en compte, "y compris celle qui n'accueille pas de public", comme les entrepôts ou encore les bureaux.

À lire aussi — Ikea va bientôt vendre en ligne les pièces détachées de ses meubles pour pouvoir les réparer

Autre subtilité : les grandes surfaces alimentaires installées dans les centres commerciaux restent ouvertes mais sont prises en compte dans le calcul de la surface utile. Gontran Thüring, délégué général du Conseil national des centres commerciaux (CNCC), évoque une "petite galerie commerciale de 3 000 m² à Valenciennes, dans le Nord, qui doit rester fermée parce qu'elle est adossée à un hypermarché de 18 000 m²".

Il y voit un "problème de distorsion de concurrence, puisque dans le même temps l'hypermarché peut continuer à vendre de l'électroménager, du textile ou autre". Lors du second confinement, c'était cette question d'avantage concurrentiel qui avait décidé le gouvernement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Prisunic, Mammouth, Shopi... Ces 7 enseignes de supermarchés aujourd'hui disparues ont marqué leur époque
Les supermarchés pourraient bientôt proposer une heure "calme" dans la semaine pour faire les courses
Canal+ aurait boycotté l'appel d'offres pour diffuser les matchs de Ligue 1 lâchés par Mediapro
Bernie Sanders et Elizabeth Warren appellent à réguler Wall Street après l'affaire GameStop
Ikea va bientôt vendre en ligne les pièces détachées de ses meubles pour pouvoir les réparer