Identifiez vos véritables envies professionnelles

Vous allez au bureau à reculons ? Pour repartir du bon pied, faites le point sur vos aspirations, ce qui vous freine, et passez à l’action.

Le parcours de Miguel Degardins avait de quoi faire des envieux. Après son diplôme d’école de commerce, il est entré au marketing d’un groupe d’emballage, a changé de poste tous les dix-huit mois jusqu’à décrocher, à 35 ans seulement, le fauteuil très convoité de directeur général. «J’avais dix ans d’avance sur mon plan de carrière», résume-t-il. Il n’empêche. Le jeune loup se prend un jour à regarder sa meute d’un œil morne. «La routine s’était installée. Mon enthousiasme est revenu il y a cinq ans, lorsque je suis devenu mon propre patron en rachetant AixEmbal, une PME en difficulté.»

Ce genre de questionnement ne concerne pas qu’une minorité de cadres. Selon une enquête TNS Sofres de février, 57% des salariés souhaitent aujourd’hui changer de métier et les trois quarts estiment que mieux vaut s’y prendre avant 45 ans. «Les cadres en activité soucieux de se réorienter n’ont jamais été si nombreux à nous solliciter», confirme Hélène Laffon, consultante à l’Apec. Plus qu’une mode du changement à tous crins, le phénomène traduit un malaise de fond. «Depuis septembre, la quasi-totalité des managers qui poussent ma porte souffrent d’un burn-out», constate Sylvaine Pascual, fondatrice d’Ithaque Coaching, cabinet spécialisé dans la reconversion professionnelle.

Ennui, manque d’enthousiasme, rejet de la gestion à court terme en vigueur presque partout… tels sont les symptômes les plus fréquents de ce ras-le-bol. «Se rendre compte qu’on va mal présente au moins un avantage : cela permet de réagir !» plaisante Nicolas Dugay, directeur associé de CAA (conseil et formation). Une prise de conscience qui se produit souvent à la suite d’un déclic. Pour Nicolas Dugay, c’est une réunion préparatoire fixée à… 6 h 30 du matin, alors qu’il travaillait chez BNP Paribas, qui a été le facteur déclencheur. «En ...

... Lire la suite sur capital.fr