La bourse ferme dans 8 h 9 min
  • CAC 40

    6 519,57
    -8,75 (-0,13 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 750,44
    -5,62 (-0,15 %)
     
  • Dow Jones

    33 980,32
    -171,68 (-0,50 %)
     
  • EUR/USD

    1,0154
    -0,0026 (-0,25 %)
     
  • Gold future

    1 776,10
    -0,60 (-0,03 %)
     
  • BTC-EUR

    23 043,18
    -1 118,98 (-4,63 %)
     
  • CMC Crypto 200

    556,10
    -16,71 (-2,92 %)
     
  • Pétrole WTI

    87,88
    -0,23 (-0,26 %)
     
  • DAX

    13 645,17
    +18,46 (+0,14 %)
     
  • FTSE 100

    7 497,41
    -18,34 (-0,24 %)
     
  • Nasdaq

    12 938,12
    -164,43 (-1,25 %)
     
  • S&P 500

    4 274,04
    -31,16 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 942,14
    -280,63 (-0,96 %)
     
  • HANG SENG

    19 706,80
    -215,65 (-1,08 %)
     
  • GBP/USD

    1,2014
    -0,0037 (-0,31 %)
     

ID Logistics : la croissance reste à deux chiffres

Le titre du champion de la logistique contractuelle s’adjuge 6% ce matin en séance, suite à la publication du chiffre d’affaires du premier semestre. Il recule encore de 20% depuis le début de l’année, pénalisé par l’environnement de marché défavorable aux valeurs de croissance. La dynamique de ID Logistics faiblit pas. Son chiffre d’affaires du deuxième trimestre a progressé de 15,5% à données comparables (après +15,1% de janvier à mars). C’est surtout à l’international que l’activité a été la plus tonique au printemps : +23,6% à données comparables au lieu de 4,5% en France. Au total, les facturations de ID Logistics ont atteint 1,18 milliard d’euros au premier semestre, soit une amélioration de près d’un tiers (+32,2%) par rapport à la même période de 2021, en tenant compte des acquisitions. L’international représente 64% des volumes du groupe. Trois acquisitions Le logisticien se félicite d’un nombre d’appels d’offre toujours «soutenu» au deuxième trimestre. Il a aussi finalisé l’intégration des trois acquisitions réalisées récemment : GVT au Benelux, Colisweb en France et Kane Logistics aux Etats-Unis. ID Logistics s’est également s’implanté en Italie pour accompagner un de ses clients dans le commerce en ligne.  C’est son 18ème pays.  Tout en maintenant son rythme de développement commercial, le groupe se dit concentré sur la montée en productivité des dossiers récents et la maîtrise des démarrages des sites. Notre analyse L’inflation des coûts, notamment salariaux, sera un point de vigilance pour la publication des comptes semestriels fin août.  Mais le profil de ID Logistics reste très attractif entre un positionnement porteur qui profite à plein de l’essor du commerce en ligne, une empreinte de plus en plus internationale, et un modèle «asset light» qui permet un très bon retour sur capitaux investis. Cliquez ici pour lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles