La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 611,69
    -69,45 (-1,22 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 599,55
    -41,82 (-1,15 %)
     
  • Dow Jones

    30 814,26
    -177,26 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2085
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 827,70
    -23,70 (-1,28 %)
     
  • BTC-EUR

    31 180,69
    +1 290,50 (+4,32 %)
     
  • CMC Crypto 200

    701,93
    -33,21 (-4,52 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,04
    -1,53 (-2,86 %)
     
  • DAX

    13 787,73
    -200,97 (-1,44 %)
     
  • FTSE 100

    6 735,71
    -66,25 (-0,97 %)
     
  • Nasdaq

    12 998,50
    -114,14 (-0,87 %)
     
  • S&P 500

    3 768,25
    -27,29 (-0,72 %)
     
  • Nikkei 225

    28 519,18
    -179,08 (-0,62 %)
     
  • HANG SENG

    28 573,86
    +77,00 (+0,27 %)
     
  • GBP/USD

    1,3583
    -0,0108 (-0,79 %)
     

IBM: 1.251 suppressions de postes confirmées en France

·2 min de lecture

Le géant de l'informatique américain IBM, qui souhaite se concentrer sur le "cloud" ou l'informatique dématérialisée, va supprimer 1.251 postes d'ici 2022, soit environ le quart de ses effectifs en France, a-t-on appris mercredi de sources syndicales et auprès de la direction.

Le géant de l'informatique américain IBM, qui souhaite se concentrer sur le "cloud" ou l'informatique dématérialisée, va supprimer 1.251 postes d'ici 2022, soit environ le quart de ses effectifs en France, a-t-on appris mercredi de sources syndicales et auprès de la direction.

Interrogée par l'AFP, la direction a confirmé ce chiffre et réaffirmé que ses "décisions en matière de personnel étaient prises afin de fournir le meilleur accompagnement à [ses] clients dans l'adoption d'une plateforme de cloud hybride ouverte et de capacités d'IA" (intelligence artificielle).

"On peut s'attendre au double avec la réorganisation mondiale qui s'annonce et la scission d'IBM en deux entités. On parle d'environ un millier de personnes en plus, soit 2.200 à 2.300 personnes au total (concernées par ces suppressions de postes), selon nos estimations", a déclaré à l'AFP Christian Bervégliéri, secrétaire CFE-CGC du CSE central, convoqué mercredi.

"Tous les métiers seront touchés"

"Nous n'avons aucune information concernant le périmètre exact et nous demandons des explications car il y a trois projets concommittants: ce PSE, le projet de scission avec la création d'une entité internationale recentrée sur les services infrastructure et la restructuration de ce qu'il restera d'IBM France", a ajouté ce responsable, selon lequel "tous les métiers sont touchés".

Pour Pierry Poquet, délégué syndical central Unsa (premier syndicat) "on peut s'attendre à des départs supplémentaires allant jusqu'à 50% des effectifs en France" dans le cadre d'une réorganisation mondiale qui touche près de 25% des effectifs en Europe, soit environ 10.000 personnes.

"La direction souhaite aller très vite mais nous n'avons pas les informations nécessaires pour nous prononcer à ce stade", a ajouté M. Poquet.

IBM avait annoncé début novembre la suppression de 1.180 à 1.385 postes, en comité européen de groupe sans chiffres précis pour l'Hexagone.

Le géant américain a annoncé début octobre la scission de ses activités[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi