La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 385,51
    +28,42 (+0,45 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 034,25
    +34,81 (+0,87 %)
     
  • Dow Jones

    34 777,76
    +229,23 (+0,66 %)
     
  • EUR/USD

    1,2167
    +0,0098 (+0,82 %)
     
  • Gold future

    1 832,00
    +16,30 (+0,90 %)
     
  • BTC-EUR

    48 308,27
    +1 053,34 (+2,23 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 480,07
    +44,28 (+3,08 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,82
    +0,11 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 399,65
    +202,91 (+1,34 %)
     
  • FTSE 100

    7 129,71
    +53,54 (+0,76 %)
     
  • Nasdaq

    13 752,24
    +119,39 (+0,88 %)
     
  • S&P 500

    4 232,60
    +30,98 (+0,74 %)
     
  • Nikkei 225

    29 357,82
    +26,45 (+0,09 %)
     
  • HANG SENG

    28 610,65
    -26,81 (-0,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,3990
    +0,0098 (+0,70 %)
     

IAG annonce une perte de €1,3 MDS au troisième trimestre et réduit son programme de vol

·1 min de lecture
IAG ANNONCE UNE PERTE DE €1,3 MDS AU TROISIÈME TRIMESTRE ET RÉDUIT SON PROGRAMME DE VOL

LONDRES (Reuters) - IAG, la maison mère de la compagnie aérienne British Airways, a annoncé jeudi une perte de 1,3 milliard d'euros au troisième trimestre et revu encore à la baisse son programme de vol pour la fin d'année, les restrictions liées aux coronavirus continuant à peser sur le secteur aérien.

Cette perte est nettement plus importante que ce qu'anticipaient les analystes (-920 millions d'euros). IAG avait dégagé un bénéfice de 1,4 milliard d'euros au troisième trimestre 2019.

Il s'agit des premiers résultats publiés par IAG depuis que Luis Gallego a succédé à Willie Walsh au poste de directeur général début septembre.

Le groupe, également propriétaire des compagnies aériennes Iberia, Vueling et Aer Lingus, a annoncé ses résultats préliminaires pour le troisième trimestre une semaine plus tôt que prévu, avec un chiffre d'affaires en baisse de 83% à 1,2 milliard d'euros, la société opérant dans un environnement de "forte incertitude", selon IAG.

IAG a précisé qu'au quatrième trimestre, son programme de vol serait limité à 30% de ses capacités, alors qu'il prévoyait auparavant de le plafonner à 40%.

Dans ces conditions, le groupe a averti qu'il ne s'attendait plus à atteindre l'équilibre en termes de flux de trésorerie net des activités d'exploitation au cours du quatrième trimestre, mais a précisé bénéficier d'une forte trésorerie.

Le groupe a levé 2,74 milliards d'euros début octobre après une augmentation de capital, portant ainsi ses liquidités à 9,3 milliards d'euros.

Lufthansa a également publié ses résultats plus tôt que prévu mardi, faisant état d'une perte d'exploitation trimestrielle de 1,26 milliard d'euros.

(Sarah Young, version française Kate Entringer, édité par Jean-Stéphane Brosse)