Marchés français ouverture 7 h 27 min
  • Dow Jones

    31 391,52
    -143,99 (-0,46 %)
     
  • Nasdaq

    13 358,79
    -230,04 (-1,69 %)
     
  • Nikkei 225

    29 525,90
    +117,73 (+0,40 %)
     
  • EUR/USD

    1,2090
    +0,0003 (+0,02 %)
     
  • HANG SENG

    29 095,86
    -356,71 (-1,21 %)
     
  • BTC-EUR

    40 336,78
    -1 072,49 (-2,59 %)
     
  • CMC Crypto 200

    974,99
    -11,66 (-1,18 %)
     
  • S&P 500

    3 870,29
    -31,53 (-0,81 %)
     

IAD, une nouvelle licorne dans la transaction immobilière

·2 min de lecture

Le fonds américain Insight Partners (Twitter, BlaBlaCar, N26, Vinted...) vient d'investir 300 millions d’euros dans le réseau immobilier IAD, fondée en 2008. Pour l'imposer en France et le développer, notamment aux Etats-Unis. Naissance d'une licorne sur un marché de 150 milliards d'euros, celui de la transaction immobilière, qui n'a pas encore été "disrupté".

Le réseau social Twitter, le pro du covoiturage Blablacar, la banque pour jeunes N26, la plateforme de vente de vêtements d'occasion Vinted : le fonds américain est un des grands dénicheurs de licornes au palmarès impressionnant. Alors pourquoi a-t-il choisi, en France, d’investir 300 millions d’euros dans la (encore) petite start-up immobilière, fondée par trois amis en 2008 ? Comme lui, les fonds d’investissements sont en train de scanner , de ces groupes qui changent la donne dans un secteur qui reste encore très traditionnel. Et très atomisé.

30% de croissance annuelle

Jeudi soir naissait une licorne. IAD, réseau immobilier sans agences, est désormais estimé près du milliard d’euros. De quoi réjouir les trois fondateurs, Malik Benrejdal, Jérôme Chabin et Jade Benrejdal, et les autres actionnaires, Naxicap, entré en 2012 et IK Investment Partners et Rothschild Five Arrows, entrés en 2016. Ces fonds actionnaires parient sur le modèle du groupe, qui lui permet d’afficher un développement de 25 à 30% par an. L’an passé, IAD a ainsi connu une hausse d’activité de près d’un tiers, avec un chiffre d’affaires de 300 millions (le 30 juin prochain, il devrait annoncer un chiffre d'affaires 2020-2021 de 370 millions d'euros), pour un volume d’affaires - les transactions qu’il a permis de réaliser - d’environ 10 milliards d’euros : "Les confinements ", souligne son directeur général, Clément Delpiero.

Le groupe anime 12.000 conseillers sur le terrain : il est donc "le premier acteur" du marché français de l'immobilier résidentiel… en nombre de vendeurs, devant les réseaux d'agences traditionnels comme Orpi, Century 21 et Laforêt...Ses atouts : des agents très motivés, parce qu’ils sont autant d’entreprises individuelles, et des frais de structures au ras du sol, grâce à l’absence de boutiques. Du coup, le réseau offre des frais de transaction moins élevés pour ses clients particuliers, et des rémunérations supérieures pour ses mandataires. 80% viennent d’ailleurs d’une[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi