Marchés français ouverture 2 h 25 min

Une IA permet de prédire où va tomber la foudre

Fabrice Auclert, Journaliste

Même si les conseils de bon sens permettent d’éviter d’être frappé par la foudre, les spécialistes n’ont toujours pas trouvé le moyen de prédire l’endroit exact où elle frappera. À la faculté des Sciences et Techniques de l’Ingénieur de l’EPFL (Lausanne), des chercheurs de l’Electromagnetic Compatibility Laboratory, emmenés par Farhad Rachidi, ont ainsi mis au point un système capable de prédire le moment où s’abattra la foudre à 10 ou 30 minutes près, dans un rayon de trente kilomètres.

Ce n’est pas encore la précision exacte mais on s’en rapproche et pour cela, ils s’appuient sur une intelligence artificielle nourrie des données récoltées durant dix ans dans 12 stations météorologiques suisses, situées aussi bien en régions urbaines qu’en régions montagneuses. Quatre paramètres ont été pris en compte : pression atmosphérique, température de l’air, humidité relative et vitesse du vent. Ces paramètres ont ensuite été mis en corrélation avec les enregistrements émanant des systèmes de détection et de localisation de foudre.

Un taux de réussite de 80 %

Ainsi, l’algorithme a pu apprendre à identifier les conditions favorables aux éclairs et c’est le machine learning qui permet ensuite d’adapter l’algorithme aux données en temps réel. En fonction des données passées, et des points d’impact relevés, l’IA reconnaît les conditions menant à la création des éclairs.

Une fois entraîné, le système a effectué des prédictions qui se sont révélées correctes dans près de 80 % des cas. Selon les chercheurs, ce système a l’avantage d’être simple à mettre en place et peu coûteux. Autre avantage : les données peuvent être fournies facilement en temps réel, et les prédictions peuvent être effectuées très rapidement avant même la formation d’un orage.

Cette vidéo montre toutes les activités orageuses enregistrées par les réseaux de détection de foudre nationaux et mondiaux de Vaisala en 2018. Au total, la société a détecté 2,4 milliards d'impacts associés à la foudre ou à une activité...

> Lire la suite sur Futura