La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 233,94
    +67,67 (+0,94 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 257,98
    +16,86 (+0,40 %)
     
  • Dow Jones

    33 926,01
    -127,93 (-0,38 %)
     
  • EUR/USD

    1,0798
    -0,0113 (-1,04 %)
     
  • Gold future

    1 877,70
    -53,10 (-2,75 %)
     
  • BTC-EUR

    21 330,15
    -450,20 (-2,07 %)
     
  • CMC Crypto 200

    535,42
    -1,43 (-0,27 %)
     
  • Pétrole WTI

    73,23
    -2,65 (-3,49 %)
     
  • DAX

    15 476,43
    -32,76 (-0,21 %)
     
  • FTSE 100

    7 901,80
    +81,64 (+1,04 %)
     
  • Nasdaq

    12 006,96
    -193,86 (-1,59 %)
     
  • S&P 500

    4 136,48
    -43,28 (-1,04 %)
     
  • Nikkei 225

    27 509,46
    +107,41 (+0,39 %)
     
  • HANG SENG

    21 660,47
    -297,89 (-1,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,2056
    -0,0173 (-1,41 %)
     

Une IA de Meta est impitoyable avec les humains dans un jeu de stratégie

Cicero joue à Diplomacy
Cicero joue à Diplomacy

Les jeux de société sont un terrain d’entraînement de prédilection pour améliorer les intelligences artificielles. Cette fois, c’est au tour de Diplomacy de passer sous le joug des machines.

Les IA savent écrire des articles à la place des journalistes. Ou dessiner presque aussi bien que des artistes. Mais, il est un autre domaine où les machines excellent, et qui fait office de compétition entre les différentes équipes d’ingénieurs : les jeux de société.

Après Garry Kasparov battu par Deep Blue, AlphaGo qui domine le go, ou Pluribus qui bat les meilleurs joueurs de poker, Meta vient d’annoncer, le 22 novembre 2022, une réussite de son nouvel agent, Cicero (en référence à Cicéron ?). Il est parvenu à se placer dans le haut du classement sur la version en ligne du jeu de stratégie Diplomacy.

C’est quoi, Diplomacy ?

Diplomacy est un jeu de société de stratégie, publié pour la première fois en 1959, qui a connu de nombreuses éditions et rééditions. La version française la plus récente, datant de 2006, n’est plus disponible en boutique.

Jusqu’à sept joueurs s’y affrontent, chacun incarnant une des grandes puissances de l’Europe du début du 20e siècle (France, Autriche-Hongrie, Allemagne, etc.), dans le but de contrôler au moins la moitié du continent pour l’emporter.

[Lire la suite]