La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 687,61
    +414,03 (+1,95 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Hydrogène vert, conflit gelé, effet doughnut... : ces mots à connaître en 2023

Illustrations © The Economist 2022

2023, Le monde qui vient (17/53). En 2020 et 2021, le monde s'est lancé dans un cours d'apprentissage accéléré en épidémiologie et vaccinologie. De nouvelles expressions comme "aplanir les courbes", "charge virale", "protéine spike" et "vaccins à ARN messager" sont devenues monnaie courante dans le discours officiel. Puis, en 2022, la guerre en Ukraine nous a contraints à apprendre de nouveaux termes comme "Himars" ou "feu de contre-batterie". D'autres termes techniques entreront en circulation en 2023.

1. Hydrogène vert, bleu, rose, noir ou gris ...

L'hydrogène est un gaz incolore qui se consume proprement en ne dégageant que de la vapeur d'eau. En dépit du fait qu'il est l'élément le plus répandu dans l'univers, on le trouve rarement sur Terre sous sa forme pure. Il existe aujourd'hui plusieurs méthodes plus ou moins polluantes pour produire de l'hydrogène pur - ce qui explique pourquoi les spécialistes de l'énergie leur attribuent des couleurs différentes pour les différencier.

L'hydrogène vert est obtenu en utilisant de l'énergie renouvelable pour décomposer par électrolyse l'eau en hydrogène et oxygène. L'Europe promeut l'utilisation de ce type d'hydrogène et, de l'Inde à l'Australie, les régions riches en renouvelables espèrent devenir des exportateurs d'hydrogène vert. En revanche, produire de l'hydrogène noir ou gris signifie que vous brûlez du charbon ou du lignite, ce qui dégage d'énormes quantités de dioxyde de carbone. C'est une méthode bon marché, mais très nocive pour le climat. L'hydrogène gris est fait à partir de gaz naturel, au cours d'un process qui émet lui aussi du dioxyde de carbone (mais moins qu'avec le charbon). L'hydrogène bleu est également produit à partir de gaz naturel, mais le dioxyde de carbone émis lors de l'opération est capturé et stocké sous terre. Le majors pétrolières s'enthousiasment pour le procédé parce que, théoriquement, il peut aussi être relativement vert si les fuites sont étroitement surveillées et contrôlées.

L'hydrogène turquoise fait appel, pour décomposer le gaz naturel, à un procédé différent qui produit de l'hydrogène et du carbone solide. Plusieurs start-up travaillent sur cette approche. L'hydrogène rose est, comme l'hydrogène vert, produit par électrolyse, mais celle-ci est réalisée grâce à de l'énergie nucléaire. Enfin l'hydrogène blanc est la forme pure que l'on rencontre dans la nature, mais qui est rare sur notre planète.

2. Réalité mixte

La réalité virtuelle (RV), c'est un peu comme si vous portiez un ban[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi