Marchés français ouverture 8 h 6 min
  • Dow Jones

    32 120,28
    +191,66 (+0,60 %)
     
  • Nasdaq

    11 434,74
    +170,29 (+1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    26 677,80
    -70,34 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0691
    -0,0047 (-0,44 %)
     
  • HANG SENG

    20 171,27
    +59,17 (+0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 840,06
    -27,86 (-0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    659,93
    -11,08 (-1,65 %)
     
  • S&P 500

    3 978,73
    +37,25 (+0,95 %)
     

Hydrogène et nucléaire: une évidente complémentarité

HORS-SERIE - En théorie, l'électricité nucléaire est le moyen idéal pour produire massivement de l'hydrogène vert, contrairement à celle issue de l'éolien ou du solaire. Ses atouts: être décarbonée, offrir une puissance et un prix constants.

Il est difficile aujourd'hui d'échapper à l'effervescence autour du potentiel de l'hydrogène. "J'ai rarement vu, voire jamais, une technologie qui bénéficie d'autant de soutiens autour du monde", soulignait l'an dernier Fatih Birol, le directeur exécutif de l'Agence internationale de l'énergie.

S'il est produit par électrolyse de l'eau et avec de l'électricité qui émet peu de CO2, c'est un carburant propre qui peut remplacer les énergies fossiles dans de nombreuses activités, notamment le transport, l'industrie, le chauffage. Le point-clé pour rendre cette filière économiquement viable consiste à utiliser de l'électricité bas carbone disponible en abondance à des coûts relativement réduits. L'hydrogène vert est donc compris de façon assez générale comme un moyen de stocker l'électricité renouvelable éolienne et solaire, par nature intermittente et aléatoire.

Les réacteurs permettent une forte production d'hydrogène

L'électricité nucléaire est générée en très grande quantité dans des installations qui fonctionnent pour des coûts presque équivalents qu'elles soient à pleine puissance ou à moitié. Cela permettrait de produire de l'hydrogène, par électrolyse de l'eau, quand les réseaux électriques sont alimentés en priorité par des sources renouvelables intermittentes.

Il ne faut pas perdre de vue les avantages de l'électricité nucléaire. En dehors d'être décarbonée, elle a un facteur de charge (le temps pendant lequel l'équipement fonctionne) qui s'élève à 75% en moyenne en France (y compris les périodes de maintenance), contre 22% pour l'éolien. Cela signifie que ce dernier et le solaire ne permettent pas de produire la puissance électrique nécessaire à la production en masse d'hydrogène vert. Il y a aussi un autre avantage technique à utiliser de l'électricité nucléaire pour fabriquer de l'hydrogène: les électrolyseurs sont beaucoup plus performants et beaucoup moins coûteux à faire fonctionner quand ils bénéficient d'une alimentation constante que lorsqu'ils sont so[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles