La bourse ferme dans 3 h 42 min
  • CAC 40

    6 241,39
    -111,55 (-1,76 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 619,65
    -71,09 (-1,93 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0529
    +0,0063 (+0,60 %)
     
  • Gold future

    1 830,40
    +14,50 (+0,80 %)
     
  • BTC-EUR

    27 869,27
    -625,12 (-2,19 %)
     
  • CMC Crypto 200

    652,65
    -18,03 (-2,69 %)
     
  • Pétrole WTI

    108,41
    -1,18 (-1,08 %)
     
  • DAX

    13 784,19
    -223,57 (-1,60 %)
     
  • FTSE 100

    7 283,75
    -154,34 (-2,07 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2433
    +0,0091 (+0,73 %)
     

Hydrogène: une nouvelle géostratégie énergétique

HORS-SERIE - Une nouvelle géostratégie énergétique pourrait se dessiner entre pays importateurs et exportateurs. A la clé, des contrats d'investissement et d'approvisionnement à long terme, rappelant ceux de l'industrie pétrolière.

Pour mémoire, les investissements d'exploration et production d'hydrocarbures ont atteint 5.700 milliards de dollars en dix ans, de 2010 à 2019, selon . Ces montants colossaux s'accompagnent généralement de contrats de concession avec des partenaires privés, comme Exxon, Shell ou Total, sous la protection bienveillante des diplomates et attachés militaires de leurs pays respectifs.

A la recherche des fournisseurs les plus compétitifs

"Le Japon, la Corée du Sud et l'Union européenne ont un potentiel de production, mais c'est surtout un problème de compétitivité qui va les pousser à s'approvisionner au meilleur prix" , explique l'expert de l'OSFME. Résultat, ces pays développent une diplomatie de l'hydrogène avec des partenariats bilatéraux. Les Pays-Bas ont été le premier Etat à nommer un envoyé spécial pour l'hydrogène (2019-2021). Le gouvernement néerlandais cible le Chili, la Namibie, le Portugal et l'Uruguay, entre autres, comme fournisseurs potentiels.

La Corée du Sud a conclu des accords avec l'Arabie saoudite et la Nouvelle-Zélande. Les acteurs industriels belges se tournent vers le Chili, la Namibie et Oman pour des importations d'hydrogène à grande échelle, tandis que Singapour étudie la viabilité des voies d'approvisionnement en provenance d'Amérique latine, énumère l'Agence internationale des énergies renouvelables, dans son récent rapport intitulé "Géopolitique de la transition énergétique: le facteur hydrogène".D'un côté, les potentiels exportateurs de ce gaz ont des atouts climatiques, et, de l'autre, les futurs importateurs maîtrisent les technologies et peuvent fournir les équipements nécessaires pour valoriser la production d'hydrogène vert de leurs partenaires.

50% d'électrolyseurs au sein de l'Union européenne contre 20% en Asie

"L'Union européenne rassemble environ 50% des fournisseurs d'électrolyseurs, contre 20% pour l'Asie, rappelle Fabrice Poulin, expert en énergies propres du consultant Ener-data. Chacune abrite 40% des fournisseurs mondiaux [...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles