La bourse ferme dans 3 h 17 min
  • CAC 40

    6 244,56
    -108,38 (-1,71 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 622,42
    -68,32 (-1,85 %)
     
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,0529
    +0,0063 (+0,60 %)
     
  • Gold future

    1 828,20
    +12,30 (+0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    27 955,69
    -538,26 (-1,89 %)
     
  • CMC Crypto 200

    654,32
    -16,36 (-2,44 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,89
    -1,70 (-1,55 %)
     
  • DAX

    13 799,18
    -208,58 (-1,49 %)
     
  • FTSE 100

    7 285,34
    -152,75 (-2,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     
  • Nikkei 225

    26 402,84
    -508,36 (-1,89 %)
     
  • HANG SENG

    20 120,68
    -523,60 (-2,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2424
    +0,0082 (+0,66 %)
     

Hydrogène: vers l'optimisation du mix énergétique

La multiplication des projets hydrogène induit des risques de gaspillage des technologies et des investissements. Des chercheurs du MIT et de Shell ont construit un modèle évaluant l'impact réel de ces nouvelles solutions pour leur meilleure intégration.

Pour construire une économie de l'hydrogène, il ne faut pas seulement créer ex nihilo des filières, des chaînes d'approvisionnement, des besoins et les subventionner massivement… Il faut que tout cela s'inscrive dans une logique maîtrisée. Planifier et anticiper ne sont pas exactement les marques de fabrique de .

La recette de l'échec

Compte tenu de la complexité des écosystèmes à créer de toutes pièces et des sommes en jeu (10.000 milliards d'euros d'investissements en moins de trente ans), il est indispensable de maîtriser les stratégies hydrogène. Car multiplier des équipements inefficaces, inutiles et des filières maintenues artificiellement en activité est la recette de l'échec. L'hydrogène possède indéniablement de nombreux atouts.

Il est léger, dense en énergie, peut être stocké et ne produit pas de lors de son utilisation. Mais tout cela ne garantit en aucun cas l'efficacité et l'utilité économiques, financières, techniques et environnementales de son usage.

Voilà pourquoi des chercheurs du Massachusetts Institute of Technology (MIT) et de Shell ont construit un modèle, baptisé Decision Optimization of Low-Carbon Power-Hydrogen Network (DOLPHYN), qui a pour objet de servir d'aide à la décision. Il évalue l'impact réel dans le temps des technologies liées à l'hydrogène et leur intégration dans les systèmes énergétiques à faibles émissions de CO2.

Bien calculer le coût des infrastructures

Il permet d'optimiser l'investissement et l'exploitation des infrastructures tout au long de la chaîne d'approvisionnement en électricité et en hydrogène selon divers scénarios de prix des productions de l'hydrogène décarboné et aussi des émissions (taxe carbone).

"Nous constatons un grand intérêt de la part de l'industrie et du gouvernement, car ils se demandent tous où investir leur argent et comment hiérarchiser leurs stratégies de décarbonation, explique Emre Gençer, chercheur du MIT Energy Initiative. Vous ne pouvez pas atteindre les objectifs climatiques à moins d'adop[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles