La bourse est fermée
  • Dow Jones

    35 770,55
    +29,40 (+0,08 %)
     
  • Nasdaq

    15 274,06
    +47,36 (+0,31 %)
     
  • Nikkei 225

    29 106,01
    +505,60 (+1,77 %)
     
  • EUR/USD

    1,1593
    -0,0022 (-0,19 %)
     
  • HANG SENG

    26 038,27
    -93,76 (-0,36 %)
     
  • BTC-EUR

    53 848,79
    -1 349,36 (-2,44 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 497,92
    -7,23 (-0,48 %)
     
  • S&P 500

    4 579,86
    +13,38 (+0,29 %)
     

Hybrides rechargeables: Peugeot, Mercedes, Renault cartonnent, mais sont-ils "verts"?

·2 min de lecture

Les hybrides rechargeables cartonnent. Ils ont dépassé les 8% de part de marché des voitures neuves en France. Peugeot règne en maître (15.900 unités de janvier à septembre), devant Mercedes-Benz (11.700), Renault (9.000), BMW (7.800). Mais Bruxelles menace à terme ces rechargeables, coupables de ne pas être assez électriques!

Les cartonnent. Ils ont dépassé les 8% de part de marché des voitures neuves en France (neuf mois 2021), frisant les 102.000 unités. Soit deux fois et demie les immatriculations de l’an dernier (sur la même période). Ces rechargeables ne sont plus très loin des 107.000 voitures neuves 100% électriques. Dans l’Hexagone, Peugeot règne en maître (15.900 unités de janvier à septembre), devant Mercedes-Benz (11.700), Renault (9.000), BMW (7.800), Volvo et Audi (7.300 chacun), Citroën (5.400), DS et Volkswagen (4.700). Par modèles, c’est le SUV compact Peugeot 3008 qui triomphe, avec 12.750 exemplaires à lui seul dans l’Hexagone, selon les chiffres de la firme au lion. C’est plus de 30% des ventes totales de ce modèle. Et ce malgré son surcoût: 45.400 euros au minimum (version Allure), contre 34.000 pour un modèle à essence et boîte automatique disponible dès la finition plus simple Active Pack. Mais c’est un véhicule essentiellement choisi par les flottes, peu par les particuliers!

Derrière ce succès, se cache toutefois une forte menace… Ces hybrides rechargeables, que les constructeurs ont concoctés pour pallier la condamnation programmée des véhicules essence et diesel, ont-ils une grande espérance de vie devant eux? Pas sûr. Dans sa feuille de route publiée à la mi-juillet, la Commission européenne exige le bannissement intégral des moteurs thermiques en 2035, y compris les hybrides rechargeables! Pourtant, ces véhicules à double motorisation essence et électrique "font partie des solutions qui contribuent à la transition écologique", plaide Marc Mortureux. D’ailleurs, "le gouvernement français a vraiment compris l’enjeu et on a une véritable écoute de sa part", précise le directeur général de la Plateforme automobile (PFA). A l'issue , un conseiller de l’Elysée avait déjà indiqué à la presse: "il y a une volonté forte de garder les hybrides rechargeables à horizon 2035". Certes, la proposition de Bruxelles doit encore être ratifiée par le Conseil et le Parlement euro[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles