Publicité
La bourse est fermée
  • Dow Jones

    38 437,06
    -126,74 (-0,33 %)
     
  • Nasdaq

    15 479,55
    -151,23 (-0,97 %)
     
  • Nikkei 225

    38 262,16
    -101,45 (-0,26 %)
     
  • EUR/USD

    1,0820
    +0,0008 (+0,08 %)
     
  • HANG SENG

    16 503,10
    +255,59 (+1,57 %)
     
  • Bitcoin EUR

    47 168,33
    -887,80 (-1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    4 955,60
    -19,91 (-0,40 %)
     

Humidité, insalubrité… Ils découvrent que la maison qu’ils ont achetée est inhabitable

Sebastian Herrmann - Unsplash

Leur rêve immobilier s'est transformé en cauchemar. Une famille résidant près de Bordeaux a acheté une maison en contractant un crédit bancaire sur vingt-cinq ans, mais s'est retrouvée avec une maison inhabitable. La propriété est insalubre et sujette à une forte humidité, ce qui a conduit à des problèmes de santé pour le couple et leur bébé. Un expert en bâtiment et construction a confirmé que la maison ne pouvait pas être habitée en raison des risques sanitaires qu’elle présente, tandis qu'un rapport de l'agence régionale de santé a révélé une contamination fongique et la présence de moisissures pouvant être dangereuses pour la santé. La famille se retrouve maintenant avec une dette de 300 000 euros, sans pouvoir habiter la maison ni la vendre, relate Actu.fr Bordeaux le 8 février.

Face à cette situation, Les deux partenaires avaient dû quitter la maison en urgence et ont emménagé provisoirement chez les parents de la femme. Une situation qui n’était pas viable à long terme en raison de la distance par rapport à leur lieu de travail. S'ils ont trouvé un appartement temporaire plus proche de leur lieu de travail, ils n'ont pas la capacité financière d'assumer un loyer en plus de leur emprunt, d'autant plus qu'ils ont dépensé ce qu’il restait de leurs économies dans une coûteuse centrale de traitement de l’air pour tenter de remédier à la situation, en vain.

Le couple a entamé une procédure judiciaire contre le marchand de biens qui lui a vendu la maison, mais celui-ci refuse de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Propriétaires, bonne nouvelle, l’auteur de la loi anti-squat devient ministre du Logement
Prix de l'immobilier : le marché commence lentement à relever la tête
DPE : la méthode de calcul va changer, qui seront les gagnants ?
Paris 2024 : ces locataires sont mis à la porte à l'approche des Jeux
Immobilier : les défaillances des promoteurs au plus haut, et ce n’est que le début