La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0413
    +0,0001 (+0,01 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 930,90
    -92,58 (-0,58 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2080
    -0,0034 (-0,28 %)
     

Des humains vivront sur la Lune d’ici à 2030, prévoit la Nasa

Faire revenir les astronautes sur la Lune est une chose. Les faire vivre sur le satellite en est une autre. Mais, la Nasa croit que ce deuxième défi peut être accompli d’ici à la fin de la décennie.

L’humanité ne fera pas que retourner sur la Lune pour faire quelques pas à la surface. Elle va aussi s’y établir durablement. Autrement dit, des humains vont séjourner sur place, au lieu de se contenter de faire un bref passage sur le satellite. Et, cela arrivera plus tôt que l’on ne le pense. Une base lunaire est d’ailleurs envisagée dès cette décennie.

C’est en tout cas la perspective qu’a donnée Howard Hu, le responsable du programme spatial Orion au sein de la Nasa, à l’occasion d’un échange avec la BBC le 20 novembre 2022. À l’occasion des manœuvres de la capsule Orion autour de la Lune, qui entrent dans le programme Artémis, l’intéressé a exprimé les projets de l’agence spatiale américaine pour s’installer sur place.

La dépose d’astronautes sur la Lune est prévue en 2025

Des humains séjournant sur la Lune d’ici à 2030 ? C’est une échéance ambitieuse, mais qui n’est pas forcément irréaliste : le retour des humains sur la Lune pour la première fois depuis décembre 1972 (la dernière mission était Apollo 17) se fait dans le cadre d’un nouveau plan constitué en plusieurs étapes : Artémis 1, Artémis 2,

[Lire la suite]