Publicité
La bourse ferme dans 3 h 50 min
  • CAC 40

    8 033,26
    +100,65 (+1,27 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 950,45
    +33,46 (+0,68 %)
     
  • Dow Jones

    37 798,97
    +63,86 (+0,17 %)
     
  • EUR/USD

    1,0642
    +0,0020 (+0,19 %)
     
  • Gold future

    2 404,40
    -3,40 (-0,14 %)
     
  • Bitcoin EUR

    59 237,51
    +316,41 (+0,54 %)
     
  • CMC Crypto 200

    885,54
    0,00 (0,00 %)
     
  • Pétrole WTI

    84,94
    -0,42 (-0,49 %)
     
  • DAX

    17 857,41
    +91,18 (+0,51 %)
     
  • FTSE 100

    7 870,27
    +49,91 (+0,64 %)
     
  • Nasdaq

    15 865,25
    -19,77 (-0,12 %)
     
  • S&P 500

    5 051,41
    -10,41 (-0,21 %)
     
  • Nikkei 225

    37 961,80
    -509,40 (-1,32 %)
     
  • HANG SENG

    16 251,84
    +2,87 (+0,02 %)
     
  • GBP/USD

    1,2456
    +0,0028 (+0,23 %)
     

Des humains ont dormi près de centaines de moustiques affamés pour la science

Seriez-vous prêts à dormir paisiblement dans une tente à proximité de centaines de moustiques ? C’est une expérience scientifique surprenante qui vient d’avoir lieu en Zambie. Les résultats aident à mieux comprendre comment certains moustiques peuvent repérer les humains de très loin.

Avec le retour des beaux jours, ils vont revenir : les moustiques. Les humains ne semblent pas tous égaux face aux piqures de moustiques, dont le système de détection très sophistiqué intrigue encore les scientifiques. Dans une nouvelle étude, publiée le 19 mai 2023 au sein de la revue Current Biology et repérée par Gizmodo, des chercheurs se demandent justement comment les moustiques parviennent à nous trouver d’aussi loin. Y compris lorsqu’on se trouve à des centaines de mètres de distance de leur trompe.

Afin de le déterminer, les scientifiques ont employé les grands moyens. Ils ont utilisé une « arène de test extérieure de la taille d’une patinoire en Zambie », résume un communiqué présentant les travaux. Les moustiques étaient libres de voler à l’intérieur de cette cage géante. Des tentes ont été même installées et reliées au piège géant : des humains y ont passé quelques nuits — heureusement, sans jamais être en contact direct avec les moustiques.

Un festin géant pour moustiques

Cette arène de 1 000 mètres cubes a permis aux scientifiques de constater que l’odeur corporelle des humains est bien un élément clé

[Lire la suite]

Crédits photos de l'image de une : L'arène géante à moustiques. // Source : Via Twitter @McMenimanLab