La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 727,52
    +42,31 (+0,63 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 182,91
    +33,85 (+0,82 %)
     
  • Dow Jones

    35 294,76
    +382,20 (+1,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,1606
    +0,0005 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 768,10
    -29,80 (-1,66 %)
     
  • BTC-EUR

    52 455,02
    +201,08 (+0,38 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 464,06
    +57,32 (+4,07 %)
     
  • Pétrole WTI

    82,66
    +1,35 (+1,66 %)
     
  • DAX

    15 587,36
    +124,64 (+0,81 %)
     
  • FTSE 100

    7 234,03
    +26,32 (+0,37 %)
     
  • Nasdaq

    14 897,34
    +73,91 (+0,50 %)
     
  • S&P 500

    4 471,37
    +33,11 (+0,75 %)
     
  • Nikkei 225

    29 068,63
    +517,70 (+1,81 %)
     
  • HANG SENG

    25 330,96
    +368,37 (+1,48 %)
     
  • GBP/USD

    1,3751
    +0,0074 (+0,54 %)
     

Plus que huit candidats à la direction de Sciences Po

·2 min de lecture

Challenges publie la liste des 8 candidats retenus par la commission de proposition pour diriger Sciences Po, sur les 23 dossiers reçus. Des profils classiques, dans une atmosphère de suspicion délétère.

Il règne à Sciences Po une atmosphère fébrile depuis quelques jours. Dans un peu plus d’un mois, la prestigieux institut de la rue Saint-Guillaume doit se doter d’un nouveau directeur pour remplacer Frédéric Mion, , en février, à la suite de l’affaire Duhamel. 23 candidats avaient déposé leur dossier fin août, . Une réunion de la "commission de proposition", interne à l’école, s’est tenue le 23 septembre pour procéder à un premier écrémage. Il n’en reste aujourd’hui plus que huit, dont Challenges publie aujourd’hui les noms. La commission procédera ensuite à des auditions avant de sélectionner les quelques noms qu’elle soumettra aux deux instances de supervision de l’école: le conseil de l’Institut et la Fondation nationale des sciences politiques (FNSP). La fumée blanche est attendue dans la première quinzaine de novembre. En attendant, les fuites dans la presse se multiplient et suscitent une forte nervosité en interne.

Trois candidats internes, trois énarques et deux universitaires

Outre Bénédicte Durand, l’actuelle directrice provisoire de l’IEP, deux autres figures de la maison ont été retenues. L’Allemande Cornelia Woll, seul profil international, enseigne à la rue Saint-Guillaume depuis 2004 et a même été directrice des études et de la scolarité –sorte de numéro deux officieux– de 2015 à 2018. La troisième candidate interne est la sociologue Christine Musselin, qui s’était déjà présentée en 2012 pour succéder à Richard Descoings, en vain.

Sans surprise, les énarques sont également bien représentés dans la short list. Mathias Vicherat, tout d'abord, issu de la promo Senghor de l’ENA, où il a côtoyé Emmanuel Macron. Pilier du cabinet des maires de Paris, Bertrand Delanoë, Anne Hidalgo, il a ensuite rejoint la SNCF puis Danone. Il doit quitter son poste de secrétaire général du groupe le 1er octobre. Ensuite, on retrouve Edouard Geffray, ancien directeur de cabinet de l’éphémère ministre de la Justice François Bayrou et actuel directeur général de l’enseignemen[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles