La bourse est fermée
  • Dow Jones

    30 004,92
    -268,95 (-0,89 %)
     
  • Nasdaq

    11 116,04
    -32,60 (-0,29 %)
     
  • Nikkei 225

    27 311,30
    +190,80 (+0,70 %)
     
  • EUR/USD

    0,9812
    -0,0073 (-0,74 %)
     
  • HANG SENG

    18 012,15
    -75,82 (-0,42 %)
     
  • BTC-EUR

    20 484,69
    -235,71 (-1,14 %)
     
  • CMC Crypto 200

    457,13
    -6,00 (-1,29 %)
     
  • S&P 500

    3 757,65
    -25,63 (-0,68 %)
     

Huile, moutarde, papier, gâteaux : pourquoi ces ruptures dans les rayons?

Philippe DESMAZES/AFP

Cela agace les consommateurs, cela inquiète les commerçants, mais les ruptures d'approvisionnement dans les rayons se multiplient. Et ça ne va pas s'arrêter, préviennent les professionnels.

Dans , un représentant de Système U assurait récemment n'avoir "jamais connu des ruptures d'approvisionnement à un niveau aussi élevé". Il y a eu l'huile de tournesol, depuis l'invasion de l'Ukraine, un important producteur de cette plante, par la Russie. Ou le papier toilette au début de l'épidémie de Covid-19 en 2020. Depuis le début du conflit en Ukraine, de début mars à mi-août, ce sont la moutarde, les vinaigrettes, les boissons non alcoolisées, les chips, les huiles ou encore la volaille qui ont été touchées, selon un baromètre établi par . Certes, 94% des produits restent disponibles dans les rayons, mais ces absences déroutent les consommateurs et font perdre du chiffre d’affaires aux commerçants. Les ruptures d’approvisionnement ont engendré, selon NielsenIQ, un manque à gagner, estimé à 2,7 milliards d'euros depuis le début de l'année. Un chiffre qui ne prend en compte que les ventes perdues, mais pas les "surventes" liées au reflexe de stockage pour les produits encore disponibles en rayons.

Précaution

Car c’est un des premiers facteurs de ruptures : le stockage de précaution. Beaucoup de Français se sont précipités sur les produits dès l’annonce d’une possible pénurie, créant une demande qui a accéléré le phénomène. "Au moins de juin, on n'avait plus de moutarde parce qu'on avait réalisé notre chiffre de l'année", a récemment expliqué sur RMC/BFMTV , le président du comité stratégique des magasins E.Leclerc. Et quand les produits reviennent en rayons, c’est généralement à des prix plus élevés.

Les supermarchés profitent-ils de la crise, en augmentant leurs marges au passage? D’où viennent ces ruptures d’approvisionnement ? Pour bien le comprendre, il faut remonter en 2000. C’est là que tout a commencé, avec les confinement et l’arrivée du télétravail massif. Ensuite la guerre en Ukraine et la flambée des prix des énergies n’a fait que perturber un peu plus la production et les chaines d’approvisionnement. Une mécanique qui, jusqu’alors, était bien… huil[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi