La bourse ferme dans 8 h 15 min

Comment Huawei veut rester la première entreprise chinoise en France

1 / 2

Comment Huawei veut rester la première entreprise chinoise en France

Doucement mais sûrement Huawei fait son nid en France. Le mastodonte des télécoms chinois compte bien poursuivre sa stratégie d'implantation en France et en Europe en se positionnant comme un partenaire économique incontournable pour les pays de la zone. Et ce, qu'importe les soupçons d'espionnage industriel qui pèsent sur lui.

>>> Téléchargez l’application BFM Business pour ne rien rater de l’actualité économique et financière

Invité dans Good Morning Business ce vendredi, le directeur général adjoint de Huawei France, Minggang Zhang, est d'abord revenu sur l'épidémie actuelle de coronavirus et ses conséquences pour l'activité du groupe. Il rappelle qu'il est certes compliqué de prévoir la manière dont va évoluer la crise sanitaire, mais souligne qu'en Chine l'économie commence à reprendre son souffle.

"Dans le Wuhan, ça redémarre cette semaine dans certaines usines", assure-t-il. "Aujourd'hui, la Chine est en train de sortir de cette épidémie", mais dans la mesure où il s'agit désormais d'une pandémie, il s'avère "compliqué de prédire" ce qu'il adviendra tant d'un point de vue humain que sur le volet économique.

1.000 collaborateurs en France

Concernant la stratégie de développement du groupe en France, Minggang Zhang rappelle que Huawei, c'est aujourd'hui 1.000 collaborateurs dans l'Hexagone. Ce qui en fait, à ce titre, le premier employeur chinois en France.

Face aux accusations selon lesquelles le groupe Huawei serait...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi