Marchés français ouverture 5 h 42 min

Avec son dernier smartphone "Mate 30 Pro", Huawei fait un pied de nez aux fabricants américains

1 / 2

Avec son dernier smartphone "Mate 30 Pro", Huawei fait un pied de nez aux fabricants américains

C'est une nouvelle étape dans la guerre commerciale que se livrent les Etats-Unis et la Chine. En mai dernier, le président américain Donald Trump avait placé Huawei, accusé d'espionnage, sur sa liste noire commerciale. Près de 7 mois plus tard, le géant chinois des télécoms lance cette semaine en France son dernier smartphone, le Mate 30 Pro. Il s'agit du premier appareil de la marque qui ne dépend d'absolument aucun composant fabriqué aux Etats-Unis.

Comme Washington a formellement interdit aux entreprises américaines de travailler avec Huawei, empêchant de ce fait au groupe chinois d'utiliser la version d'Android de Google – ce nouveau smartphone se sert donc  d'AOSP (la version open source d’Android) et ne se pare ni du Play Store, ni des applications Google (Gmail, Google Maps, ...).  

Arroseur arrosé

Mais en optant pour cette stratégie agressive, Donald Trump pourrait bien avoir, in fine, tiré une balle dans le pied de ses constructeurs locaux. Pourquoi? Parce qu'à titre d'exemple, jusqu'à présent, l'amplificateur audio qui compose le Mate 30 Pro était fourni par l'américain Sirius Technology. Désormais, celui-ci est conçu par le fabricant de semi-conducteurs néerlandais NXP. Autre exemple: les puces Wi-Fi et Bluetooth, qui étaient jusqu'à présent livrées par l'américain Broadcom, sont dorénavant élaborées en interne par Huawei.

En empêchant les entreprises américaines de travailler avec le géant chinois, Donald Trump...

Lire la suite sur BFM Business

A lire aussi