Marchés français ouverture 8 h 26 min
  • Dow Jones

    31 490,07
    -1 164,52 (-3,57 %)
     
  • Nasdaq

    11 418,15
    -566,37 (-4,73 %)
     
  • Nikkei 225

    26 911,20
    +251,45 (+0,94 %)
     
  • EUR/USD

    1,0473
    -0,0082 (-0,78 %)
     
  • HANG SENG

    20 644,28
    +41,76 (+0,20 %)
     
  • BTC-EUR

    27 813,29
    -1 379,66 (-4,73 %)
     
  • CMC Crypto 200

    650,57
    -20,11 (-3,00 %)
     
  • S&P 500

    3 923,68
    -165,17 (-4,04 %)
     

Huawei force son redémarrage

·2 min de lecture

Affaibli par les sanctions américaines mises en place depuis trois ans, le géant chinois multiplie les sorties de produits. Et se met en quête d'une technologie de rupture.

Une revanche sur le destin. Lundi 28 mars, bombardée sur le devant de la scène, dans un décor rappelant le faste d'un palais européen, Meng Wanzhou, la directrice financière du groupe et fille du fondateur Ren Zhengfei, n'a pas boudé son plaisir. Pas tant le retour d'événements en présentiel, après deux années de pandémie, que sa liberté retrouvée.

"Ravie de vous voir", a sobrement déclaré la dirigeante, vêtue d'une robe noire avec une broche en forme de papillon. Celle qui vient de prendre du galon en accédant à la direction générale tournante de Huawei avait été arrêtée, fin 2018 à Vancouver, à la demande des autorités américaines qui l'accusaient d'avoir menti afin de contourner les sanctions contre le régime iranien.

Depuis son retour au pays, la quinquagénaire ne s'était pas exprimée publiquement. Sa présence symbolise donc à elle seule l'état d'esprit du groupe chinois. Autant que l'image projetée durant la présentation: un brise-glace fendant une mer gelée. Trois années après les sanctions américaines qui entravent fortement le géant, l'ancien héraut de la tech chinoise entend poursuivre coûte que coûte sa voie.

Meng Wanzhou était venue pour annoncer de bonnes nouvelles. Elle a révélé pour 2021 un bénéfice record de 16,2 milliards d'euros, qui a bondi de 76% sur un an. Malgré les sanctions, "notre capacité à faire des bénéfices et à générer des flux de trésorerie augmente", a vanté la directrice financière. Sauf que ces très bons résultats laissent une impression trompeuse. Ils sont pour la plus grande partie exceptionnels, dus à la vente des smartphones Ho-nor et à une politique drastique de réduction des coûts. Et le chiffre d'affaires de Huawei fait, lui, grise mine, en baisse de 28,6% en 2021, à 87 milliards d'euros.

Décrochage des smartphones

Surtout, les sanctions américaines ont durablement impacté l'activité smartphone de Huawei, alors que le groupe tutoyait la première place mondiale. L'impossibilité d'utiliser des puces 5G ou l'interdiction d'utili[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles