La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 184,82
    -29,08 (-0,40 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 207,16
    -5,43 (-0,13 %)
     
  • Dow Jones

    33 963,84
    -106,58 (-0,31 %)
     
  • EUR/USD

    1,0647
    -0,0015 (-0,14 %)
     
  • Gold future

    1 944,90
    +5,30 (+0,27 %)
     
  • Bitcoin EUR

    24 916,10
    +26,05 (+0,10 %)
     
  • CMC Crypto 200

    565,87
    -2,18 (-0,38 %)
     
  • Pétrole WTI

    90,33
    +0,70 (+0,78 %)
     
  • DAX

    15 557,29
    -14,57 (-0,09 %)
     
  • FTSE 100

    7 683,91
    +5,29 (+0,07 %)
     
  • Nasdaq

    13 211,81
    -12,18 (-0,09 %)
     
  • S&P 500

    4 320,06
    -9,94 (-0,23 %)
     
  • Nikkei 225

    32 402,41
    -168,62 (-0,52 %)
     
  • HANG SENG

    18 057,45
    +402,04 (+2,28 %)
     
  • GBP/USD

    1,2240
    -0,0054 (-0,44 %)
     

Huawei bâtirait un réseau secret d’usines de puces en Chine pour court-circuiter les sanctions

UNSPLASH

Au mois de novembre dernier, les États-Unis avaient durci les règles : les équipements et services de télécommunications de sociétés chinoises étaient interdits sur le sol américain. Un décret est passé visant des entreprises considérées comme posant une menace à la sécurité nationale. Plus de vente sur le marché et plus d'obtention d'autorisation de mise sur le marché. Une mesure concernant Huawei et ZTE, ainsi que Dahua et Hikvision (équipements de vidéosurveillance) et Hytera (équipements radio). Cependant, Huawei n'a pas baissé les bras et a décidé de ne pas déserter les marchés occidentaux. Et selon Bloomberg, relayé par ZoneBourse, le fournisseur serait en train de construire un réseau secret en Chine grâce au gouvernement.

Selon les informations de Bloomberg, le groupe Huawei Technologies construirait des installations secrètes à travers le pays afin de contourner les sanctions. Ainsi, d'après la Semiconductor Industry Association (SIA), Huawei se serait lancé dans la production de puces en 2022 grâce à une jolie manne financière du gouvernement : 30 millions de dollars. Cela lui aurait permis d'acquérir deux usines et de prévoir la construction de trois autres. Malgré les sanctions, Huawei utiliserait ainsi des entités de façade afin d'installer des produits.

Rien de bien étonnant en somme, car l'entreprise chinoise continue de recevoir des biens et technologies de nombreux fournisseurs, précise ZoneBourse. Si des contrôles ont lieu pour l'empêcher de construire des puces, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite