La bourse est fermée
  • CAC 40

    7 097,21
    +1,22 (+0,02 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 178,01
    +4,03 (+0,10 %)
     
  • Dow Jones

    33 978,08
    +28,67 (+0,08 %)
     
  • EUR/USD

    1,0874
    -0,0018 (-0,16 %)
     
  • Gold future

    1 927,60
    -2,40 (-0,12 %)
     
  • BTC-EUR

    21 694,43
    +362,42 (+1,70 %)
     
  • CMC Crypto 200

    526,66
    +9,65 (+1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,38
    -1,63 (-2,01 %)
     
  • DAX

    15 150,03
    +17,18 (+0,11 %)
     
  • FTSE 100

    7 765,15
    +4,04 (+0,05 %)
     
  • Nasdaq

    11 621,71
    +109,30 (+0,95 %)
     
  • S&P 500

    4 070,56
    +10,13 (+0,25 %)
     
  • Nikkei 225

    27 382,56
    +19,81 (+0,07 %)
     
  • HANG SENG

    22 688,90
    +122,12 (+0,54 %)
     
  • GBP/USD

    1,2395
    -0,0012 (-0,10 %)
     

Houellebecq-Onfray, deux "penseurs" stars de l’extreme-droite se lâchent

AFP

EDITO - Le néo-couple Onfray-Houellebecq s’empare des sujets chauds, incandescents, ceux qui divisent et déchirent la société française, provoquant des malaises à répétition. Entre abjection, appel à la violence et insanités.

L’un, Michel Houellebecq, est considéré par la plupart des critiques littéraires comme « le plus grand écrivain français vivant » lu partout dans le monde. On peut lui préférer Patrick Modiano, mais admettons. La ligne idéologique du « génie » des lettres n’a jamais varié: à droite toute et enrobée de réflexes on ne peut plus conservateurs. Provocateur comme à l’accoutumée, et versant parfois dans un radicalisme "radical". On aimait alors évoquer avec complaisance son goût de la provocation

L’autre, Michel Onfray- quatre à cinq livres par…an!- passe, à juste titre, pour un philosophe d’importance et d’influence. Prenant exemple sur Sartre- qu’il maudit par ailleurs-, il s’est "offert" une revue, "Front Populaire", qui se vend fort bien. Il y dispense de (longues) leçons politico-civilisationnelles et radote une haine farouche, phobique, de tout ce qui touche de près ou de loin à l’Europe et à son « petit soldat », Emmanuel Macron. Du coup il cogne obsessionnellement. Au point de constater qu’il cogne davantage qu’il ne raisonne… Ainsi le libertaire qui nous avait remué les méninges il y a trois décennies s’est-il mué en un identitaire hargneux. Curieuse évolution dont il nous faut prendre acte.

45 pages de conversation ultra droitière

Onfray et Houellebecq, c’est bien leur droit, ont choisi de se faire plaisir en s’offrant quarante cinq pages (!) de conversation, de discussion et, bien souvent de délire, dans un numéro "spécial", très spécial en effet, de "Front Populaire". Résumer leurs propos relève de la gageure tant ils valsent d’un sujet à un autre mais en conservant une cohérence ultra droitière, parfois si ultra-droitière que l’on en arrive à se demander si Houellebecq ne plaisante pas, s’il ne manie pas un peu (?), beaucoup (?) l’humour, l’ironie, la grosse et grasse vanne de potache, bref si cet échange interminable n’est pas un gag. À coup sûr, ce n’est pas le cas d’Onfray toujours sérieux comme un pape. Ah, le pape d’ailleurs, le pape François, l’un[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi