La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 212,33
    -378,08 (-1,28 %)
     
  • Nasdaq

    10 806,85
    -61,07 (-0,56 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9605
    -0,0083 (-0,85 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    19 911,38
    +17,98 (+0,09 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,14
    +6,04 (+1,40 %)
     
  • S&P 500

    3 651,17
    -42,06 (-1,14 %)
     

"Horizons": le plan d'Edouard Philippe pour se distinguer de Macron en vue de 2027

AFP/Archives - Sameer Al-DOUMY

INTERVIEW - Edouard Philippe, qui fait sa rentrée politique ce vendredi à Fontainebleau, est à la croisée des chemins. Et le temps de la clarification, entre macronisme et positionnement plus classique à droite, est venu pour Martial Foucault, directeur du centre d'études politiques de Sciences Po.

Rien n'est trop beau pour lui. , Edouard Philippe fait sa rentrée politique ce vendredi 16 septembre à Fontainebleau (Seine-et-Marne). Près du château des rois de France et de Napoléon Ier. s'attellera à définir le positionnement de sa nouvelle formation politique "Horizons". Entre macronisme et positionnement politique plus classique à droite, l'heure de la clarification est venue selon Martial Foucault, directeur du centre d'études politiques de Sciences Po, qui voit dans l'implantation locale d'Horizons une possibilité de démarcation face à ses concurrents. Interview.

Challenges - Avec qui fait sa rentrée aujourd'hui à Fontainebleau, quel espace politique entend occuper Edouard Philippe? Et comment peut-il se se distinguer d'Emmanuel Macron?

Martial Foucault - Edouard Philippe va devoir s'atteler à un travail qui n'a pas été fait par Emmanuel Macron: définir la doctrine politique qui est la sienne et dire s'il se situe davantage sur l'idée classique d'une fusion de la droite et du centre, ou s'il occupe une niche nouvelle, qui le distinguerait du macronisme. S'il navigue depuis longtemps entre LR et LREM, Edouard Philippe a sur le régalien une position qui le rapproche davantage de la droite. Il pourra lui apporter une touche singulière sur l'Europe ou l'économie. Même si, de fait, LR, LREM et Horizons sont très proches sur les enjeux économiques. Tous trois défendent une vision de l'économie avec des libertés mais aussi un Etat très interventionniste, . Sur le terrain culturel, des différences existent avec La République en marche. Edouard Philippe, sans rejoindre les positions d'Eric Ciotti, est sur les positions d'une droite moderne, qui a délaissé la "troisième voie" défendue par une partie du centre-droit et du centre-gauche. Il est loin du "libéralisme culturel" affiché par LREM en 2017. Enfin, il y a une différence sur la souveraineté et les enjeux mémoriels, comme l'Algérie, où, il se tient plus proche des positions défendues par François Fillon ou Alai[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi