La bourse ferme dans 3 h 54 min
  • CAC 40

    6 361,25
    +88,54 (+1,41 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 702,33
    +61,78 (+1,70 %)
     
  • Dow Jones

    31 253,13
    -236,94 (-0,75 %)
     
  • EUR/USD

    1,0583
    -0,0004 (-0,04 %)
     
  • Gold future

    1 842,20
    +1,00 (+0,05 %)
     
  • BTC-EUR

    28 671,85
    +828,01 (+2,97 %)
     
  • CMC Crypto 200

    676,80
    +24,57 (+3,77 %)
     
  • Pétrole WTI

    112,45
    +0,24 (+0,21 %)
     
  • DAX

    14 137,77
    +255,47 (+1,84 %)
     
  • FTSE 100

    7 437,41
    +134,67 (+1,84 %)
     
  • Nasdaq

    11 388,50
    -29,66 (-0,26 %)
     
  • S&P 500

    3 900,79
    -22,89 (-0,58 %)
     
  • Nikkei 225

    26 739,03
    +336,19 (+1,27 %)
     
  • HANG SENG

    20 717,24
    +596,56 (+2,96 %)
     
  • GBP/USD

    1,2470
    -0,0005 (-0,04 %)
     

Horizons : Édouard Philippe ne veut pas qu’on l'« emmerde »

·1 min de lecture
Après le veto présidentiel, Édouard Philippe a décidé de prendre ses distances avec la maison commune tant désirée par les Marcheurs en vue de l'élection présidentielle d'avril prochain.
Après le veto présidentiel, Édouard Philippe a décidé de prendre ses distances avec la maison commune tant désirée par les Marcheurs en vue de l'élection présidentielle d'avril prochain.

Édouard Philippe a beau crier sur tous les toits qu’il reste loyal à Emmanuel Macron, en coulisses, les tensions sont bien là. La relation entre les deux hommes semble devenir de plus en plus glaciale, même si en public on assure du contraire. L’ancien Premier ministre n’a pas digéré que le président de la République dise personnellement non à une fusion entre le groupe Agir et sa formation politique Horizons. Il s’est confié sur son ressenti auprès de L’Opinion, dans son édition du lundi 17 janvier : « Je ne veux pas être ministre. Je ne veux pas aller à l’Assemblée. Je ne demande rien. Mais je n’ai pas envie qu’on m’emmerde, puisque c’est un terme à la mode. »

Aussi, après le veto présidentiel, Édouard Philippe a décidé de prendre ses distances avec la maison commune tant désirée par les Marcheurs en vue de l’élection présidentielle d’avril prochain. Il sera donc absent de la réunion d’Ensemble citoyens ! prévue mardi 18 janvier, qui doit notamment rassembler Christophe Castaner, François Bayrou ou encore Richard Ferrand. Le maire du Havre ne comprendrait pas vraiment le choix du chef de l’État, et ce, alors que lors des négociations, à l’automne dernier, des principes de la maison commune, il avait été acté que la fusion entre Horizons d’Édouard Philippe et Agir de Franck Riester était possible.

Continuer de développer Horizons

Une fusion qui aurait permis à la jeune formation politique de l’ex-Premier ministre de disposer de plus larges moyens matériels e [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles