Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 830,58
    +1 137,75 (+1,91 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 390,99
    +78,37 (+5,97 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Non, des hordes de migrants climatiques ne vont pas déferler sur l’Europe !

Itxu

A-t-on surestimé le phénomène à venir des migrations climatiques ? Il est admis par une partie de l’opinion publique et par des partis politiques comme le Rassemblement national que les flux migratoires du Sud vers l’Europe vont être fortement amplifiés par le changement climatique. Pourtant, à en croire le géographe suisse Etienne Piguet, il s’agirait presque d’un fantasme, tant les données accumulées jusqu’ici ne valident pas ce scénario. Ce professeur collecte avec son équipe de l'Institut de Géographie de Neufchâtel tous les articles académiques paraissant dans le monde sur les migrations et le changement climatique. A partir de ces sources, il est aujourd’hui capable de dresser une synthèse de l’état des connaissances, à la manière du GIEC. Un travail partagé cette semaine à Paris à l’invitation du Centre d’études prospectives et d’informations internationales (CEPII), et dans lequel il démonte méthodiquement toutes les idées reçues que charrie ce sujet complexe.

Il est tout d’abord difficile d’identifier des migrations purement climatiques et d’établir un lien de causalité entre les deux phénomènes. «Les déplacements de population sont multifacteurs», rappelle Etienne Piguet. Par ailleurs, de la même manière que les famines peuvent être déclenchées par une catastrophe naturelle mais se développent pour des raisons politiques, les déplacements de population sont déterminés par le contexte socioéconomique et politique. La capacité des Etats à anticiper et faire face au changement (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Aide à l'Ukraine : l'Assemblée nationale vote largement en faveur de l'accord entre Paris et Kiev
Ces médecins qui menacent de ne plus pratiquer certains actes, quand recevrez-vous le chèque énergie ? Le Flash éco du jour
La veuve de Bernard Tapie évoque sans fard sa petite retraite et sa dette auprès du fisc
SNCF : SUD-Rail appelle à la grève mercredi, le jour de l’ouverture des réservations estivales
Inondations dans le Pas-de-Calais : les assureurs réduisent finalement les délais de paiement