Marchés français ouverture 2 h 49 min
  • Dow Jones

    34 168,09
    -129,61 (-0,38 %)
     
  • Nasdaq

    13 542,12
    +2,82 (+0,02 %)
     
  • Nikkei 225

    26 120,60
    -890,73 (-3,30 %)
     
  • EUR/USD

    1,1225
    -0,0020 (-0,18 %)
     
  • HANG SENG

    23 664,80
    -625,10 (-2,57 %)
     
  • BTC-EUR

    32 100,53
    -1 744,44 (-5,15 %)
     
  • CMC Crypto 200

    820,98
    -34,84 (-4,07 %)
     
  • S&P 500

    4 349,93
    -6,52 (-0,15 %)
     

Hongkong:deux membres du média prodémocratie "Stand News" inculpés de "sédition"

·2 min de lecture

La police hongkongaise a "inculpé deux hommes âgés de 34 et 52 ans, et une société de média en ligne, pour conspiration en vue de réaliser une publication séditieuse", a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Deux journalistes ont été inculpés de "sédition" ce jeudi 30 décembre à après l'opération de police de la veille contre le site d'information pro-démocratie qui a déclenché une vague internationale de réprobation.

La hongkongaise a "inculpé deux hommes âgés de 34 et 52 ans, et une société de média en ligne, pour conspiration en vue de réaliser une publication séditieuse", a-t-elle annoncé dans un communiqué.

Selon des documents judiciaires, il s'agit du rédacteur en chef Patrick Lam et de son prédécesseur Chung Pui-kuen, arrêtés mercredi en même temps que cinq autres personnes liées à Stand News. L'entreprise éditrice du site, Best Pencil, est également poursuivie.

Dans un communiqué, le bureau de liaison du gouvernement central chinois à a estimé que ces arrestations étaient "une façon de faire en sorte que 'les méchants aient ce qu'ils méritent' et qui n'a rien à voir avec la liberté de la presse".

La police a fouillé mercredi le siège de Stand News et les domiciles de plusieurs de ses employés, et a gelé pour 61 millions de dollars de Hong Kong (7 millions d'euros) d'avoirs de la société éditrice.

Stand News ferme et licencie ses employés

Outre Lam et Chung, une ancienne journaliste et quatre ex-membres du conseil d'administration du média ont été arrêtés, dont la star de la pop cantonaise Denise Ho et l'avocate et ancienne membre du Conseil législatif de Hong Kong Margaret Ng.

Le site, fondé en 2014 et très actif pendant les manifestations antigouvernementales en 2019 qu'il filmait régulièrement en direct, a annoncé mercredi qu'il fermait et qu'il licenciait tous ses employés.

Il s'agit du deuxième média indépendant à disparaître à Hong Kong depuis que les autorités locales fidèles à ont entamé une implacable reprise en main de la ville l'an dernier.

En juin, le quotidien pro-démocratie Apple Daily avait fermé après l'arrestation de ses dirigeants et le gel de ses actifs.

Réprobation internationale

Le raid policier contre Stand News a été condamné par plu[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles