La bourse est fermée
  • Dow Jones

    34 930,93
    -127,59 (-0,36 %)
     
  • Nasdaq

    14 762,58
    +102,01 (+0,70 %)
     
  • Nikkei 225

    27 581,66
    -388,56 (-1,39 %)
     
  • EUR/USD

    1,1851
    +0,0025 (+0,21 %)
     
  • HANG SENG

    25 473,88
    +387,45 (+1,54 %)
     
  • BTC-EUR

    33 841,96
    +1 523,54 (+4,71 %)
     
  • CMC Crypto 200

    936,19
    +6,26 (+0,67 %)
     
  • S&P 500

    4 400,64
    -0,82 (-0,02 %)
     

Hong Kong: Lam défend les mesures prises contre le journal Apple Daily

·2 min de lecture
HONG KONG: LAM DÉFEND LES MESURES PRISES CONTRE LE JOURNAL APPLE DAILY

par Sara Cheng et Clare Jim

HONG KONG (Reuters) - La cheffe de l'exécutif hongkongais Carrie Lam a répondu mardi aux critiques engendrées par les mesures prises par les autorités contre le journal pro-démocratie Apple Daily, décrivant ces critiques comme des tentatives de "magnifier" des actions ayant mis en danger la sécurité nationale.

Plusieurs centaines de policiers ont mené une perquisition au siège du journal la semaine dernière dans le cadre d'une enquête ayant entraîné l'arrestation de cadres d'Apple Daily, accusés de "collusion avec un pays étranger", et le gel des actifs du groupe de presse.

La police estime que des dizaines d'articles publiés par le journal pourraient avoir violé la loi de sécurité nationale instaurée l'an dernier par la Chine dans la région administrative spéciale et utilisée pour la première fois contre un groupe de presse.

Des activistes et des gouvernements occidentaux ont critiqué les agissements des autorités et exprimé leur inquiétude sur la liberté de la presse à Hong Kong.

Carrie Lam a assuré mardi que les mesures prises par les autorités ne visaient pas la liberté de la presse.

"N'essayez pas de minimiser l'importance d'une violation de la loi de sécurité nationale", a-t-elle dit lors de son point de presse hebdomadaire. "N'essayez pas de magnifier ces actes qui mettent en danger la sécurité nationale".

"Et n'accusez pas les autorités de Hong Kong d'utiliser la loi de sécurité nationale comme outil pour réprimer les médias ou endiguer la liberté d'expression", a-t-elle ajouté.

Dans un entretien à Reuters, l'un des conseillers du magnat de la presse Jimmy Lai, propriétaire d'Apple Daily, a déclaré lundi que le journal serait contraint de fermer dans les prochains jours.

(Reportage de Sara Cheng et Clare Jim, rédigé par Marius Zaharia; version française Jean Terzian)

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles