Marchés français ouverture 7 h 19 min
  • Dow Jones

    34 022,04
    -461,68 (-1,34 %)
     
  • Nasdaq

    15 254,05
    -283,64 (-1,83 %)
     
  • Nikkei 225

    27 806,99
    -128,63 (-0,46 %)
     
  • EUR/USD

    1,1322
    0,0000 (-0,00 %)
     
  • HANG SENG

    23 658,92
    +183,66 (+0,78 %)
     
  • BTC-EUR

    50 377,03
    -617,87 (-1,21 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 449,28
    -19,80 (-1,35 %)
     
  • S&P 500

    4 513,04
    -53,96 (-1,18 %)
     

Hommage à Samuel Paty: à Conflans-Sainte-Honorine, ils racontent pourquoi ils sont venus marcher

·2 min de lecture

HOMMAGE - “On se doit d’être là pour dire qu’on est contre et que ça ne doit plus se passer comme ça.” Comme cette parente d’élève, des centaines de personnes sont venus marcher, ce samedi 16 octobre, dans les rues de Conflans-Sainte-Honorine dans les Yvelines où Samuel Paty enseignait au collège.

Comme vous pouvez le voir dans notre vidéo, des habitants, de nombreux parents et élèves ainsi que des élus ont participé à cette marche en mémoire de l’enseignant. “C’est un symbole de l’unité”, nous explique un participant de confession musulmane. “Chaque citoyen, quels que soient ses convictions, son parcours, on se doit d’être solidaire de ses compatriotes meurtris”.

Des hommages pour faire front et ne pas oublier. Une habitante confie émue que “c’était un homme qui faisait son travail et qui s’occupait bien des enfants dont on lui avait confié la mission d’apprendre ce que c’est la laïcité”, avant d’ajouter “qu’on a le droit de ne pas être d’accord, mais on ne tue pas pour ça.”

Se battre pour la liberté d’expression

Le professeur d’histoire-géographie avait été poignardé et décapité en pleine rue l’après-midi du 16 octobre 2020 par un terroriste tchétchène qui lui reprochait d’avoir montré des caricatures de Mahomet en classe.

Un an plus tard, un jeune homme, participant à la marche, dit craindre que “le combat ne soit pas fini”. Selon lui, “il y a encore des professeurs et élèves qui ne peuvent pas s’exprimer comme ils veulent. Il faut encore se battre pour la liberté d’expression.”

Le cortège a ensuite rejoint la place de la liberté où plusieurs prises de parole ont eu lieu, un monument en forme de livre ouvert, ayant pour thème la liberté d’expression a été dévoilé au public.

À Paris, c’est un square au nom de l’enseignant qui a été inauguré dans la soirée. “Square Samuel Paty. 1973-2020. Professeur d’histoire-géographie assassiné le 16 octobre 2020, victime du terrorisme islamiste”, peut-on lire sur la plaque.

La cérémonie s’est déroulée en présence de Anne Hidalgo, des ministres de l’Éducation Nationale et de l’Enseignement Supérieur, d’une quinzaine d’élus parisiens et de la comédienne Sophia Aram, qui a rédigé un texte adressé aux anciens élèves de Samuel Paty à la demande de sa famille.

À voir également sur Le HuffPost: Blanquer favorable à ce que chaque département nomme un établissement “Samuel Paty”

Cet article a été initialement publié sur Le HuffPost et a été actualisé.

LIRE AUSSI:

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles