La bourse ferme dans 8 h 15 min
  • CAC 40

    6 296,69
    0,00 (0,00 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 014,01
    -5,90 (-0,15 %)
     
  • Dow Jones

    34 077,63
    -123,04 (-0,36 %)
     
  • EUR/USD

    1,2073
    +0,0032 (+0,27 %)
     
  • Gold future

    1 769,40
    -1,20 (-0,07 %)
     
  • BTC-EUR

    44 851,79
    -2 540,55 (-5,36 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 216,42
    -82,53 (-6,35 %)
     
  • Pétrole WTI

    64,02
    +0,64 (+1,01 %)
     
  • DAX

    15 368,39
    -91,36 (-0,59 %)
     
  • FTSE 100

    6 996,78
    -3,30 (-0,05 %)
     
  • Nasdaq

    13 914,77
    -137,58 (-0,98 %)
     
  • S&P 500

    4 163,26
    -22,21 (-0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    29 100,38
    -584,99 (-1,97 %)
     
  • HANG SENG

    29 108,80
    +2,65 (+0,01 %)
     
  • GBP/USD

    1,4004
    +0,0020 (+0,15 %)
     

Homéopathie: Boiron prévoit de nouveau des revenus en baisse en 2021

·2 min de lecture

Les laboratoires Boiron ont enregistré un bénéfice net en recul de 35,5% en 2020 et prévoit de nouveau des revenus en baisse cette année, pénalisés par le déremboursement de l'homéopathie par la Sécurité sociale.

Boiron, spécialiste des produits homéopathiques, a prévu ce mercredi 10 mars une baisse de ses bénéfices en 2021, après les avoir déjà vu reculer l'an dernier, les mesures contre le Covid-19 ayant fait nettement reculer les maladies hivernales, l'un de ses gros marchés.

En 2020, le groupe français a dégagé un bénéfice net de 26,2 millions d'euros, soit un recul de 35,5%. Les revenus, déjà annoncés quelques semaines plus tôt, ont baissé de 7,8% à 513,6 millions.

Il continue à des produits homéopathiques en raison de leur inefficacité qui est entrée en vigueur ce 1er janvier 2021.

Pénalisé par le déremboursement de l'homéopathie

Les ventes de Boiron ont, en conséquence, baissé et le groupe a réagi en supprimant plusieurs centaines de postes, même si les syndicats ont estimé que le déremboursement de l'homéopathie était un "prétexte".

En tout état de cause, ces suppressions de postes coûtent cher dans l'immédiat à Boiron, qui a mis de côté près de 60 millions d'euros pour en assumer les conséquences financières.

Le groupe ne s'attend pas pour l'heure à une amélioration et prévient que ses revenus connaîtront "une baisse significative" cette année. Son bénéfice est aussi attendu en repli, même s'il compte à terme sur les effets positifs de la réorganisation.

En effet, en plus de l'arrêt du remboursement de l'homéopathie, le groupe souffre - de façon surprenante - des conséquences de la pandémie de Covid-19.

Celle-ci a généralisé dans de nombreux pays des gestes de distanciation qui ont permis de réduire considérablement les maladies habituellement en plein essor pendant l'hiver, comme les angines ou la grippe saisonnière.

Or, ces "pathologies hivernales" sont un gros marché pour Boiron dont le traitement phare, l'Oscillococcinum, promet par exemple de traiter les états grippaux.

(Avec AFP)

Retrouvez cet article sur challenges.fr

A lire aussi