La bourse est fermée

Un hologramme 3D que l'on peut toucher comme dans Star Wars !

Fabrice Auclert, Journaliste

Une équipe de chercheurs de l’université du Sussex vient de créer le premier hologramme tactile qu'ils ont dévoilé dans un article publié dans Nature. L’un des principaux obstacles aux systèmes d’affichage en 3D a été de trouver un élément physique sur lequel projeter la lumière pour créer l’image. Certains systèmes utilisent la fumée, mais les chercheurs ont innové en utilisant une simple bille de polystyrène.

Le système fonctionne grâce à deux plaques placées en dessous et au-dessus de l’affichage, contenant des grilles de haut-parleurs qui émettent des ultrasons. Ceux-ci créent une poche d’air qui piège la bille en polystyrène qui se trouve alors en lévitation. En manipulant les ultrasons, les chercheurs sont parvenus à déplacer la bille à grande vitesse.

Les premières démonstrations affichent un papillon battant des ailes, un compte à rebours avec des chiffres suspendus dans les airs et une planète en rotation. © The Guardian

Des ultrasons pour créer un retour tactile et audio

En se déplaçant à une vitesse qui peut atteindre 8,75 mètres par seconde, ou environ 32 km/h, une seule bille de 2 mm de diamètre dessine la forme de l’objet à afficher dans l’air de manière suffisamment rapide pour que le cerveau humain ne perçoive qu’un objet continu. Il est ensuite éclairé par des LED colorés pour produire l’image finale.

De plus, les chercheurs sont parvenus à produire des sons en faisant vibrer la bille en polystyrène. En évitant d’avoir recours à des haut-parleurs intégrés à la base du système, le son provient directement de l’objet et augmente ainsi l’effet de réalisme. Le dispositif utilise également les ultrasons pour créer des effets tactiles en stimulant la peau, donnant l’impression de pouvoir toucher les objets. Les chercheurs indiquent qu’ils pourraient manipuler plusieurs billes simultanément, et ils envisagent une utilisation pour l’impression 3D ou la médecine, afin de manipuler de minuscules gouttelettes sans les toucher.

> Lire la suite sur Futura