Publicité
La bourse est fermée
  • CAC 40

    8 022,41
    -0,85 (-0,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 918,09
    -18,48 (-0,37 %)
     
  • Dow Jones

    37 986,40
    +211,02 (+0,56 %)
     
  • EUR/USD

    1,0661
    +0,0015 (+0,14 %)
     
  • Gold future

    2 406,70
    +8,70 (+0,36 %)
     
  • Bitcoin EUR

    60 831,55
    +1 259,38 (+2,11 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 390,96
    +78,34 (+5,97 %)
     
  • Pétrole WTI

    83,24
    +0,51 (+0,62 %)
     
  • DAX

    17 737,36
    -100,04 (-0,56 %)
     
  • FTSE 100

    7 895,85
    +18,80 (+0,24 %)
     
  • Nasdaq

    15 282,01
    -319,49 (-2,05 %)
     
  • S&P 500

    4 967,23
    -43,89 (-0,88 %)
     
  • Nikkei 225

    37 068,35
    -1 011,35 (-2,66 %)
     
  • HANG SENG

    16 224,14
    -161,73 (-0,99 %)
     
  • GBP/USD

    1,2373
    -0,0065 (-0,52 %)
     

Hogwarts Legacy, Fifa 23, Diablo 4... ces jeux vidéo ont porté les ventes record du secteur en France en 2023

Illustration Capital/Freepik

La France confirme sa place parmi les marchés les plus dynamiques d’Europe en matière de jeux vidéo. Après avoir été plombé par les pénuries de consoles en 2022, le marché vidéoludique français a repris de très belles couleurs l’an dernier. Le chiffre d’affaires du secteur a ainsi passé pour la première fois la barre des 6 milliards d’euros, pour atteindre plus exactement 6,1 milliards d’euros, soit 9,9% de plus qu’en 2022 et 9% de plus qu’en 2020, d’après le bilan 2023 publié ce mercredi 20 mars par le Sell, le syndicat des éditeurs de logiciels de loisirs. Il faut dire que les joueurs de jeux vidéo sont toujours plus nombreux en France : 39,1 millions l’an dernier, contre 37,4 millions à fin 2022, d’après une enquête menée entre le 12 juin et le 7 juillet 2023 par le Sell.

Si une telle performance a été possible, c’est parce qu’«un cycle particulier s’est ouvert depuis les années Covid, avec des années 2020 et 2021 très propices à la croissance du marché en France», a commenté James Rebours, président du syndicat, lors d’une conférence de presse. Il s’agit donc ici de résultats exceptionnels, «qui ne doivent pas faire oublier la situation difficile en matière d’emplois dans bien des structures de production et d’édition (...), internationales comme françaises, quelle que soit leur taille», peut-on lire dans un communiqué, également publié par l’organisme ce mercredi. Pour 2024, le Sell s’attend donc à une éventuelle «normalisation» sur le marché du jeu vidéo français, même si (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Location d’appartements à Paris pour salariés en déplacement : la solution de cette start-up
Hermès accusé de pratiques commerciales déloyales et traîné en justice aux États-Unis
Or : nouveau record, la Fed devrait baisser ses taux, le dollar décroche
Intel suspend son projet d’implantation de centre R&D européen en France
Kering : où va le géant du luxe en Bourse, après la déception de trop ?