Marchés français ouverture 4 h
  • Dow Jones

    34 429,88
    +34,88 (+0,10 %)
     
  • Nasdaq

    11 461,50
    -20,90 (-0,18 %)
     
  • Nikkei 225

    27 782,36
    +4,46 (+0,02 %)
     
  • EUR/USD

    1,0584
    +0,0054 (+0,51 %)
     
  • HANG SENG

    19 320,24
    +644,89 (+3,45 %)
     
  • BTC-EUR

    16 257,86
    +110,76 (+0,69 %)
     
  • CMC Crypto 200

    407,72
    +6,30 (+1,57 %)
     
  • S&P 500

    4 071,70
    -4,87 (-0,12 %)
     

HLM : ce locataire ne peut plus payer les charges de chauffage collectives, il va devoir déménager

vegefox.com/Adobe Stock

Si jusqu'à présent, le chauffage collectif pouvait s'avérer avantageux pour les locataires, la flambée des coûts de l'énergie vient de changer la donne. Nombre d’HLM et de copropriétés se retrouvent dans l'obligation d'augmenter les charges pour compenser la hausse des prix du gaz et du fioul. À tel point que certains locataires se retrouvent dans l'incapacité d'absorber cette flambée. C'est le cas de Fabrice Bailly, 55 ans. Auprès de nos confrères du Parisien, cet agent de sécurité et pompier volontaire, a fait part de son désarroi. "Avec l’augmentation des charges, je n’aurai d’autre choix que de déménager dans un studio où je pourrai alors laisser le chauffage éteint."

Ce père de deux filles habite actuellement à Nogent-le-Rotrou (Eure-et-Loir), dans un logement social de 65 mètres carrés qu'il paie 618 euros par mois, charges de copropriété comprises. Avec un salaire de 1.500 euros par mois, Fabrice Bailly peine désormais à payer les provisions de chauffage, qui ne cessent d'augmenter. De 63 euros en janvier dernier, elles ont atteint 173 euros le mois dernier, soit une hausse de 175%. "Demain, si je tombe malade, je ne toucherai que 950 euros par mois, puisque mes primes pour des vacations de 12 heures la nuit ne sont pas prises en compte. Je ne pourrai plus payer", s'inquiète-t-il, dans les colonnes du Parisien.

Face à ce terrible constat, ce père séparé envisage très sérieusement de déménager. Et il ne semble pas être le seul de sa résidence à envisager cette option. "Je (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Etudiants : les repas à 1 euro prolongés jusqu'à Noël
Chèque fioul : le gouvernement dévoile les conditions de revenus pour en bénéficier
Le microcrédit, un outil vraiment efficace pour accompagner les plus pauvres ?
De faux agents des eaux Veolia sévissent dans le Nord
FCPI : attention aux pièges de la défiscalisation dans les PME