La bourse ferme dans 6 h 46 min
  • CAC 40

    6 524,75
    -53,85 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 061,52
    -41,07 (-1,00 %)
     
  • Dow Jones

    35 144,31
    +82,76 (+0,24 %)
     
  • EUR/USD

    1,1776
    -0,0032 (-0,27 %)
     
  • Gold future

    1 795,80
    -3,40 (-0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    31 645,84
    -823,04 (-2,53 %)
     
  • CMC Crypto 200

    882,52
    -32,97 (-3,60 %)
     
  • Pétrole WTI

    72,03
    +0,12 (+0,17 %)
     
  • DAX

    15 449,94
    -169,04 (-1,08 %)
     
  • FTSE 100

    6 952,68
    -72,75 (-1,04 %)
     
  • Nasdaq

    14 840,71
    +3,72 (+0,03 %)
     
  • S&P 500

    4 422,30
    +10,51 (+0,24 %)
     
  • Nikkei 225

    27 970,22
    +136,93 (+0,49 %)
     
  • HANG SENG

    25 086,43
    -1 105,89 (-4,22 %)
     
  • GBP/USD

    1,3785
    -0,0039 (-0,28 %)
     

Leur HLM est "hanté", ils veulent être relogés

·1 min de lecture

L’affaire fait froid dans le dos. À Replonges, dans l’Ain, des locataires d’un HLM souhaitent quitter leur appartement. Mais cette fois, ce n’est pas à cause de voisins trop bruyants, mais plutôt de fantômes qui traîneraient dans le logement. Auprès du Progrès, ce couple témoigne ne plus supporter ce phénomène paranormal, les obligeant même à dormir sur leur balcon depuis un mois.

Dans les colonnes du quotidien régional, les locataires effrayés racontent l’enfer des soirées à se cacher des fantômes. "Ça a commencé par des ombres noires. Puis ça s’est amplifié : la lumière s’éteint, la TV s’allume toute seule, le téléphone se crypte, la vaisselle fait du bruit, etc.", témoigne le couple.

Pendant l’hiver, Patricia et David ont même demandé de l’aide à un magnétiseur. Selon ce dernier, une femme qui aurait vécu au XIXe siècle pourrait être "bloquée" dans l’appartement et voudrait tant bien que mal les voir partir.

>> A lire aussi - A Pékin, Liu Xia vivait avec le fantôme de Liu Xiaobo

Pourtant, l’immeuble est neuf, sécurisé et semble bien loin de l’imaginaire des films d’horreur, racontent nos confrères du Progrès, qui se sont rendus sur place. Pour le bailleur social, pas question donc de reloger la petite famille. D’une part, car la Semcoda (Société d’économie mixte de construction du département de l’Ain), qui gère le logement, rappelle qu’il a déjà été loué deux fois auparavant, et ce, sans encombre. Et d’autre part, car le mari se trouve en invalidité et qu’il est donc impossible (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Panneaux solaires : produire son électricité est devenu rentable
Qu’est-ce qu’une bonne annonce immobilière, selon le DG d'Orpi ?
Les ruines d'un village écossais "hanté" sont à vendre
Les frais d'AG peuvent-ils être facturés à un résident ?
Les voisins ne parviennent pas à s'entendre : ils coupent un arbre en deux !

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles