Publicité
La bourse ferme dans 4 h 52 min
  • CAC 40

    8 113,33
    -82,63 (-1,01 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 037,69
    -36,65 (-0,72 %)
     
  • Dow Jones

    39 806,77
    -196,82 (-0,49 %)
     
  • EUR/USD

    1,0871
    +0,0009 (+0,09 %)
     
  • Gold future

    2 420,90
    -17,60 (-0,72 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 396,63
    +3 690,59 (+5,98 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 536,00
    +47,46 (+3,19 %)
     
  • Pétrole WTI

    78,73
    -1,07 (-1,34 %)
     
  • DAX

    18 679,67
    -89,29 (-0,48 %)
     
  • FTSE 100

    8 388,26
    -35,94 (-0,43 %)
     
  • Nasdaq

    16 794,88
    +108,91 (+0,65 %)
     
  • S&P 500

    5 308,13
    +4,86 (+0,09 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,2721
    +0,0014 (+0,11 %)
     

«Une histoire à dormir debout» : elle vit incognito sur le toit d’un supermarché

Google Street View

C'est une histoire pour le moins insolite que rapporte Le Parisien le 10 mai, confirmant ainsi une information de l'agence Associated Press (AP). Outre-Atlantique, une femme de 34 ans a été retrouvée vivant sur le toit d’un supermarché à Midland, dans le Michigan. La «découverte» surprenante a été faite par des prestataires intervenant sur place le 23 avril lorsqu'ils ont pénétré à l'intérieur d'une enseigne triangulaire aménagée. «C’est une histoire à dormir debout : juste quelqu’un qui vit dans une enseigne», a déclaré à AP Brennon Warren, un policier de Midland.

La femme, sans domicile fixe, a révélé aux autorités qu'elle vivait depuis près d'un an dans cette structure triangulaire sur laquelle est accroché le nom de l'enseigne «Family Fare». D'environ deux mètres de hauteur et 1,5 de largeur, dotée d’une porte, celle-ci avait été aménagée avec du «revêtement de sol» et un «mini-bureau», a précisé la police à l'agence AP. À l'intérieur, les forces de l'ordre ont trouvé des éléments de confort moderne tels qu'une cafetière, une imprimante et un ordinateur, ainsi que des vêtements.

L'électricité était fournie par un cordon d'alimentation branché à une prise sur le toit, mais curieusement, aucune échelle n'a été retrouvée pour accéder au toit. Les policiers pensent que l’occupante accédait au toit en grimpant par l’arrière du magasin ou en passant par d’autres commerces à proximité. Après avoir été découverte, la femme s'est montrée coopérative et a accepté de quitter les lieux (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Arnaqués par un faux couvreur, ils perdent près de 20 000 euros
Copropriété : comment puis-je annexer une partie commune ?
Mon fils étudiant reste moins d’un an dans son logement : doit-il financer l’entretien de la chaudière ?
Crédit immobilier : cette proposition pourrait changer la vie de ceux qui ont contracté un prêt à taux très bas
Un copropriétaire a boxé son parking sans autorisation de l’AG, que faire ?