La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    29 484,29
    -1 420,18 (-4,60 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Hippisme : le jockey Pierre-Charles Boudot mis en examen pour viol

·1 min de lecture

Le jockey français Pierre-Charles Boudot a été mis en examen pour viol, mercredi, et placé sous le statut de témoin assisté pour subornation de témoin. Après 48 heures de garde à vue, une information judiciaire a été ouverte mercredi par le parquet de Senlis. Déjà visé par une première enquête, le cavalier a été de nouveau accusé par une seconde jeune femme, victime du même mode opératoire. Les faits remonteraient à la nuit du 17 au 18 février à Cagnes sur Mer, en marge d'une rencontre hippique.

>>Retrouvez la matinale du jour en replay et en podcast ici

La plaignante, une jeune femme de 25 ans, participe alors à une soirée, à laquelle assiste également le jockey Pierre-Charles Boudot. Selon son avocate, Me Justine Devred, elle se souvient ensuite de "flashs", " de trous noirs" et des "moments où sont corps ne répond plus". Elle estime qu'il est "fort probable" qu'elle ait été droguée par le champion français.

Le jockey nie une deuxième plainte

Pierre-Charles Boudot nie catégoriquement les faits et évoque une relation "parfaitement consentie" avec la jeune femme, cavalière d'entrainement. "La détermination" du cavalier français est plus "grande que jamais", a même déclaré son avocate, Me Florence Gaudillière. Une plainte pénale a été déposée "avec la conviction que cette nouvelle dénonciation a été orchestrée pour servir de support à la première", ajoute-t-elle. Un autre jockey a été mis en examen pour non-dénonciation de crime.

>> LIRE AUSSI - "Je l'ai repoussé, i...


Lire la suite sur Europe1