La bourse est fermée
  • Dow Jones

    29 260,81
    -329,60 (-1,11 %)
     
  • Nasdaq

    10 802,92
    -65,00 (-0,60 %)
     
  • Nikkei 225

    26 431,55
    -722,28 (-2,66 %)
     
  • EUR/USD

    0,9611
    -0,0077 (-0,80 %)
     
  • HANG SENG

    17 855,14
    -78,13 (-0,44 %)
     
  • BTC-EUR

    19 941,53
    +120,89 (+0,61 %)
     
  • CMC Crypto 200

    439,73
    +6,63 (+1,53 %)
     
  • S&P 500

    3 655,04
    -38,19 (-1,03 %)
     

Les Himars, ou l'artillerie pour les nuls

La mort en deux-trois mouvements. | Staff Sgt. Ricardo Hernandez-Arocho via Wikimedia Commons
La mort en deux-trois mouvements. | Staff Sgt. Ricardo Hernandez-Arocho via Wikimedia Commons

Nous en avons parlé à de multiples reprises: parmi les facteurs ayant permis, ces dernières semaines, aux armées ukrainiennes de reprendre l'initiative dans leur guerre contre l'occupant russe, les Himars (pour «High Mobility Artillery Rocket Systems») américains tiennent une place centrale.

Lance-missiles à l'allonge appréciable et à la précision chirurgicale, ces machines, rapides à mettre en branle, à faire tirer puis à déplacer de nouveau, sont instantanément devenues la hantise des armées russes.

Quelques jours seulement après leur mise en service sur le front, des dépôts de munitions, nœuds logistiques ou encore centres de commandement russes commençaient à partir en fumée.

De quoi faire voir rouge et broyer du noir au ministre russe de la Défense, Sergueï Choïgou, qui fit des Himars des cibles prioritaires officielles –du moins les vrais, pas les lance-missiles en bois utilisés en guise de leurres par l'Ukraine.

À lire aussiPatatras: plus personne ne veut fabriquer le réacteur du supersonique de Boom

Mais comment une arme aussi moderne et sophistiquée, mise entre les mains d'artilleurs habitués aux systèmes soviétiques et n'ayant reçu qu'une formation minimale et super accélérée pour opérer la chose, a-t-elle pu si rapidement être efficacement adoptée par les armées ukrainiennes?

#Ukraine: Rare footage of no less than four M142 HIMARS in action, firing 24 M31A1 GMLRS unitary rockets at Russian targets. This footage is notable not just for the quantity but also the daytime usage of HIMARS. Note the Ukrainian soldier with possible MANPADS to the left. pic.twitter.com/bHQKQM2fiG

— 🇺🇦 Ukraine Weapons Tracker (@UAWeapons) August 3, 2022

Tout est une question d'interface, explique Fast Company dans un passionnant article consacré à la question. Professeur au Naval War College, lieutenant-colonel du Corps des...

Lire la suite sur korii.