La bourse est fermée
  • Dow Jones

    27 538,64
    -146,74 (-0,53 %)
     
  • Nasdaq

    11 419,41
    +60,47 (+0,53 %)
     
  • Nikkei 225

    23 485,80
    -8,54 (-0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,1833
    +0,0020 (+0,17 %)
     
  • HANG SENG

    24 787,19
    -131,59 (-0,53 %)
     
  • BTC-EUR

    11 520,43
    +421,08 (+3,79 %)
     
  • CMC Crypto 200

    270,73
    +9,44 (+3,61 %)
     
  • S&P 500

    3 396,66
    -4,31 (-0,13 %)
     

Hicham Iraqi Houssaini: « Les managers de l'exécutif en entreprise se sont approprié le sujet de la transformation digitale »

Marie-France Réveillard
·1 min de lecture

La Tribune Afrique: Dans quelle mesure votre parcours professionnel vous a-t-il conduit à la tête du groupe SAP en Afrique francophone ?

Hicham Iraqi Houssaini : Je suis un « mordu » de technologie depuis l'enfance. Devenu Ingénieur en systèmes d'information, j'ai travaillé chez Nokia pendant plusieurs années en tant que directeur de compte en charge de l'opérateur télécom historique au Maroc. Puis, étant également diplômé d'un master en finances, j'ai rejoint le fonds d'investissement YALJ Group basé au Moyen-Orient, entre les Emirats arabes unis et l'Arabie Saoudite, au sein duquel je m'occupais essentiellement des questions de due diligence pour les nouveaux investissements. J'y ai également lancé une activité dans le FMCG [Fast Moving Consumer Goods ou produits de grande consommation, ndlr]. Plus tard, j'ai été débauché par Microsoft au Maroc où j'ai occupé différentes fonctions jusqu'à celle de directeur général pour une partie de l'Afrique francophone. J'ai intégré SAP il y a moins d'un mois. L'entreprise est axée sur les « business process » qui utilise la technologie pour accélérer la transformation des entreprises, c'était donc la « carte manquante » à mon parcours professionnel.

Que recouvrent, en substance, les activités de SAP en Afrique francophone ?

En 2016, SAP Afrique francophone s'est doté d'un siège au Maroc, avec une équipe qui a rapidement grandi. Notre périmètre recouvre 19 pays du nord, de l'ouest et du centre de l'Afrique. Nous disposons de plusieurs représentations nationales en (...) Lire la suite sur La Tribune.fr