La bourse ferme dans 7 h 52 min
  • CAC 40

    5 551,44
    -8,13 (-0,15 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 606,93
    +4,52 (+0,13 %)
     
  • Dow Jones

    30 996,98
    -179,02 (-0,57 %)
     
  • EUR/USD

    1,2180
    +0,0006 (+0,05 %)
     
  • Gold future

    1 850,90
    -5,30 (-0,29 %)
     
  • BTC-EUR

    27 355,10
    -134,62 (-0,49 %)
     
  • CMC Crypto 200

    675,03
    -1,87 (-0,28 %)
     
  • Pétrole WTI

    52,54
    +0,27 (+0,52 %)
     
  • DAX

    13 886,59
    +12,62 (+0,09 %)
     
  • FTSE 100

    6 678,15
    -16,92 (-0,25 %)
     
  • Nasdaq

    13 543,06
    0,00 (0,00 %)
     
  • S&P 500

    3 841,47
    -11,60 (-0,30 %)
     
  • Nikkei 225

    28 822,29
    +190,84 (+0,67 %)
     
  • HANG SENG

    30 159,01
    +711,16 (+2,41 %)
     
  • GBP/USD

    1,3707
    +0,0023 (+0,17 %)
     

Les hiérarchies militaires et policières de RDC reçues par Félix Tshisekedi

·1 min de lecture

Tous derrière le président de la République : tel est l'engagement pris par la force publique en RDC. Mardi 1er décembre, les officiers de l'armée et de la police nationale ont été rassemblés au Palais de la Nation, siège de la présidence, pour un entretien avec le commandant suprême, Félix Tshisekedi.

Avec notre correspondant à Kinshasa, Kamanda wa Kamanda Muzembe

Plus de deux heures d'entretien entre les hauts gradés de l'armée, de la police et le chef de l'État. Selon quelques participants, ces généraux ont fait part à leur commandant suprême des problèmes qui préoccupent les hommes en uniforme : la précarité de leurs conditions de vie, la mauvaise prise en charge, les problèmes des équipements, la formation, l'encadrement... Ils ont également livré leur appréciation du rôle que la force publique est appelée à jouer dans un État démocratique, celui d'encadrer la population pour la police, et défendre la patrie pour l'armée...

Malgré les vicissitudes politiques du moment, nous allons demeurer apolitiques, a indiqué le porte-parole des FARDC. Dans une déclaration lue à l'issue de la rencontre, le général-major Léon Richard Kasonga a rappelé que l'armée a pour mission de protéger le chef de l'État, la population et ses biens, mais aussi de défendre l'intégrité du territoire national.

Cette rencontre du chef de l'État avec le haut-commandement de la police et de l'armée intervient près d'une semaine après la fin des consultations initiées par le président de la République avec différentes catégories de la population pour, selon ses termes, « obtenir une union sacrée de la nation ». Une adresse de Félix Tshisekedi est d'ailleurs attendue incessamment.