Publicité

"Heureusement, mon frère m'aide" : Frédéric Mitterrand dévoile le montant exact de sa retraite

Eric Fougere - Corbis / gettyimages

Une nouvelle fois, l’intervieweur des stars a su tirer les vers du nez d’une célébrité. Le 1er juin dernier, c’est Frédéric Mitterrand qu’il a poussé à se dévoiler sur les aspects les plus privés de sa vie. Sur le plateau télévisé de C8, le neveu de François Mitterrand s’est ainsi plié au jeu des fameuses “Questions cash” posées par le présentateur pour démarrer l’interview en trombe, rapporte Télé-Loisirs. L’ancien ministre s’est confié tour à tour sur son enfance, sa vie de famille et amoureuse, ainsi que sur le cancer dont il souffre actuellement et sur le montant de sa retraite.

“Quand on s’appelle Frédéric Mitterrand, et qu’on a eu le parcours que vous avez eu, combien touche-t-on aujourd’hui de retraite en toute honnêteté ?” a directement tenté Jordan De Luxe, habitué de la formule mi-intrusive mi-flatteuse pour obtenir des réponses spontanées de ses invités. À son grand étonnement, son interlocuteur a répondu d’un trait : “4.500 euros.”

Comme à l’accoutumée, le présentateur a feint la surprise pour en savoir davantage. “Non, ce n’est pas possible… Les calculs ne sont pas bons là”, a-t-il commencé, avant de renchérir. “Vous ne touchez que 4.500 euros après avoir été ministre ?” De nouveau, l’ancien homme politique de 75 ans a répondu sans se cacher : “Je me suis toujours mal débrouillé, je suis frappé de voir que les gens de la télé sont presque tous milliardaires, alors que moi, pas du tout.”

De quoi piquer une dernière fois la curiosité du présentateur de l’émission. “Non (...)

PUBLICITÉ

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Le pétrole volatil, les Etats-Unis démentent un accord avec l’Iran sur le nucléaire
Quelle est votre classe sociale ? La marque chinoise qui fait peur aux constructeurs auto européens… Le flash éco du jour
Grève des éboueurs à Paris : le mouvement social a coûté 21 millions d'euros
Le top 20 des plages françaises les plus recherchées sur Internet
Téléconsultations sur abonnement : le vrai du faux de cette offre polémique