La bourse ferme dans 6 h 37 min
  • CAC 40

    6 526,75
    +2,31 (+0,04 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 750,59
    -6,63 (-0,18 %)
     
  • Dow Jones

    32 832,54
    +29,04 (+0,09 %)
     
  • EUR/USD

    1,0243
    +0,0048 (+0,47 %)
     
  • Gold future

    1 808,70
    +3,50 (+0,19 %)
     
  • BTC-EUR

    23 249,25
    -438,54 (-1,85 %)
     
  • CMC Crypto 200

    555,73
    +12,85 (+2,37 %)
     
  • Pétrole WTI

    89,63
    -1,13 (-1,25 %)
     
  • DAX

    13 644,55
    -43,14 (-0,32 %)
     
  • FTSE 100

    7 489,36
    +6,99 (+0,09 %)
     
  • Nasdaq

    12 644,46
    -13,14 (-0,10 %)
     
  • S&P 500

    4 140,06
    -5,13 (-0,12 %)
     
  • Nikkei 225

    27 999,96
    -249,28 (-0,88 %)
     
  • HANG SENG

    20 003,44
    -42,33 (-0,21 %)
     
  • GBP/USD

    1,2118
    +0,0037 (+0,30 %)
     

Heures supplémentaires : le Sénat entérine le relèvement à 7.500 euros du plafond de défiscalisation

Le Sénat, à majorité de droite, a pérennisé lundi soir avec le soutien du gouvernement le relèvement à 7.500 euros du plafond de défiscalisation des heures supplémentaires, votée par l'Assemblée nationale pour l'année 2022. La Haute assemblée a aussi voté, cette fois contre l'avis du gouvernement, la pérennisation de la possibilité pour les entreprises de racheter aux salariés les jours de RTT.

L'Assemblée nationale avait la semaine dernière voté une hausse du plafond de défiscalisation des heures supplémentaires pour la seule année 2022, dans le cadre des débats sur le projet de loi de finances rectificatif. En examinant le texte à son tour en première lecture, le Sénat a voté à main levée un amendement du rapporteur général Jean-François Husson (LR) pérennisant ce rehaussement. "L'idée de relever le plafond d'exonération fiscale de 5.000 à 7.500 euros va dans la bonne direction (...), nous sommes prêts à rendre cette défiscalisation des heures supplémentaires, porté à 7.500 euros, définitive", avait déclaré le ministre de l'Economie Bruno Le Maire, en amont des débats.

Pour le ministre des Compte publics Gabriel Attal, elle "s'inscrit pleinement dans le souhait de revalorisation du travail". Le rapporteur a vanté "une réponse intéressante pour les salariés, pour les entreprises, pour la France". Outre un gain de pouvoir d'achat, elle peut aussi être une solution au problème de "pénurie de main d'œuvre" rencontré dans plusieurs secteurs, a-t-il développé.

Socialistes et communistes (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

SNCF : Clément Beaune promet un investissement important pour le réseau ferroviaire
5 conseils pour doper votre salaire, avez-vous droit au LEP ? Le flash éco du jour
Les impôts vont rendre de l'argent à plus de 13 millions de foyers fiscaux
Cette marque de bière a déjà augmenté ses prix de 9% en 2022, mais les ventes continuent d'augmenter
Défense : les F-35 cloués au sol à cause d'un gros problème de sécurité

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles