Marchés français ouverture 8 h 43 min
  • Dow Jones

    35 911,81
    -201,79 (-0,56 %)
     
  • Nasdaq

    14 893,75
    +86,95 (+0,59 %)
     
  • Nikkei 225

    28 333,52
    +209,24 (+0,74 %)
     
  • EUR/USD

    1,1409
    -0,0007 (-0,06 %)
     
  • HANG SENG

    24 218,03
    -165,29 (-0,68 %)
     
  • BTC-EUR

    37 044,89
    -1 130,17 (-2,96 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 001,89
    -23,84 (-2,32 %)
     
  • S&P 500

    4 662,85
    +3,82 (+0,08 %)
     

Hernie discale : Voici des méthodes pour soulager la douleur sans passer par l'opération

·1 min de lecture

Plus question, depuis plusieurs années, d’envisager systématiquement la table d’opération. Des prises en charge moins radicales sont d’abord proposées, le plus souvent avec succès.

La hernie discale peut apparaître brutalement, jusqu’au point de ne plus pouvoir bouger, mais aussi se révéler crescendo, s’installer dans la chronicité ou évoluer par crises. La cause ? Il faut aller la rechercher entre les vertèbres, là où se logent des « coussinets » composés d’une structure fibreuse qui entoure un noyau gélatineux. « Ces disques inter-vertébraux servent d’amortisseurs et donnent toute sa souplesse à la colonne vertébrale », explique le Dr Jean-Yves Maigne, rhumatologue et chef du service de médecine physique à l’Hôtel-Dieu, à Paris. Mais sous l’effet de l’arthrose, d’une fragilité naturelle ou de traumatismes répétés comme le port de charges lourdes, il arrive que l’un de ces anneaux se déshydrate et se fissure, laissant une partie du noyau gélatineux sortir de son emplacement habituel : c’est la hernie discale.

Elle peut intervenir au niveau des cervicales, mais le plus souvent c’est dans le bas du dos, au niveau des dernières vertèbres lombaires, que ça coince. Et lorsque cette hernie exerce une pression sur une racine nerveuse, elle provoque un état inflammatoire et une douleur plus ou moins intense. « Elle peut s’accompagner d’une sciatique, si elle comprime le nerf situé à l’arrière de la cuisse, ou d’une cruralgie, si elle affecte le nerf crural, qui innerve la face avant de la cuisse », ajoute le rhumatologue. Mais comment s’en sortir ? On...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles