La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 073,35
    +190,02 (+3,23 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 533,17
    +96,88 (+2,82 %)
     
  • Dow Jones

    31 500,68
    +823,32 (+2,68 %)
     
  • EUR/USD

    1,0559
    +0,0034 (+0,33 %)
     
  • Gold future

    1 828,10
    -1,70 (-0,09 %)
     
  • BTC-EUR

    19 998,28
    -34,16 (-0,17 %)
     
  • CMC Crypto 200

    462,12
    +8,22 (+1,81 %)
     
  • Pétrole WTI

    107,06
    +2,79 (+2,68 %)
     
  • DAX

    13 118,13
    +205,54 (+1,59 %)
     
  • FTSE 100

    7 208,81
    +188,36 (+2,68 %)
     
  • Nasdaq

    11 607,62
    +375,43 (+3,34 %)
     
  • S&P 500

    3 911,74
    +116,01 (+3,06 %)
     
  • Nikkei 225

    26 491,97
    +320,72 (+1,23 %)
     
  • HANG SENG

    21 719,06
    +445,19 (+2,09 %)
     
  • GBP/USD

    1,2270
    +0,0009 (+0,07 %)
     

Henri Poupart-Lafarge maintient Alstom sur de bons rails

Résolument confiant depuis l'acquisition de Bombardier, le PDG d'Alstom s'emploie à fusionner les deux géants du ferroviaire et à leur ouvrir de nouveaux marchés. Rencontre.

S'inquiète-t-il du cours de Bourse qui joue au yoyo, lâchant 11% d'un coup le 11 mai après la publication des résultats annuels? Pas vraiment. D'un naturel impassible, le PDG Henri Poupart-Lafarge, que nous rencontrons deux jours plus tard dans un café parisien, revendique au contraire. La nervosité du marché? Pour cet X-Ponts de 53 ans formé au MIT, qui a mis plusieurs sociétés en Bourse lorsqu'il était au Trésor, l'acquisition de Bombardier Transport, finalisée en janvier 2021, ne révèle aucun déraillement de trajectoire. La perte nette de 581 millions d'euros qui refroidit les investisseurs s'explique surtout par la dépréciation de la participation de 20% détenue au capital du constructeur russe Transmashholding (TMH) en raison du conflit ukrainien. La décision d'une éventuelle cession n'est pas encore actée. "Rien n'est exclu, on verra ce qui va se passer", indique le PDG, toujours aussi pragmatique, bien que les discussions s'annoncent délicates. Elles impliquent quatre investisseurs russes majoritaires, dont Andrei Bokarev, président démissionnaire de TMH, placé sur la liste noire des personnalités sanctionnées par le Royaume-Uni. Sans surprise, Henri Poupart-Lafarge préfère pointer les bonnes nouvelles: le carnet de commandes record, valorisé 81 milliards d'euros, et un chiffre d'affaires en hausse de 11%.

Intégration en bonne voie

En Europe, il est vrai que le constructeur a remporté de gros contrats: au Royaume-Uni, au Danemark ou en Allemagne, où il a décroché la fourniture de 130 trains régionaux Coradia Stream pour le réseau du Bade-Wurtemberg - la plus grosse commande jamais signée dans le pays. Alstom récupère aussi celles glanées grâce à Bombardier, dont les 25 trains à grande vitesse pour l'opérateur suédois SJ.

Certes, l'intégration du groupe québécois, qui a fait doubler d'un coup la taille du groupe, n'est pas achevée. Mais elle avance. "J'ai toujours dit qu'il nous faudrait deux à trois ans pour que Bombardier atteigne le niveau de performance d'[...]

Lire la suite sur challenges.fr

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles