La bourse est fermée
  • CAC 40

    5 762,34
    +85,47 (+1,51 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 318,20
    +39,16 (+1,19 %)
     
  • Dow Jones

    28 725,51
    -500,10 (-1,71 %)
     
  • EUR/USD

    0,9801
    -0,0018 (-0,19 %)
     
  • Gold future

    1 668,30
    -0,30 (-0,02 %)
     
  • BTC-EUR

    19 731,00
    -408,70 (-2,03 %)
     
  • CMC Crypto 200

    443,49
    +0,06 (+0,01 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,74
    -1,49 (-1,83 %)
     
  • DAX

    12 114,36
    +138,81 (+1,16 %)
     
  • FTSE 100

    6 893,81
    +12,22 (+0,18 %)
     
  • Nasdaq

    10 575,62
    -161,89 (-1,51 %)
     
  • S&P 500

    3 585,62
    -54,85 (-1,51 %)
     
  • Nikkei 225

    25 937,21
    -484,84 (-1,83 %)
     
  • HANG SENG

    17 222,83
    +56,96 (+0,33 %)
     
  • GBP/USD

    1,1166
    +0,0043 (+0,38 %)
     

Le Health Data Hub sur du cloud souverain, ce n’est pas pour demain

scan radio squelette
scan radio squelette

Attendue initialement pour la fin d’année 2022, la migration du Health Data Hub sur une solution de cloud souverain prendra plus de temps que prévu. Il est maintenant question de basculer sur une solution française ou européenne en 2025.

C’est une chose que de lancer un projet dans le cloud. C’en est une autre de sortir de chez son prestataire pour migrer chez la concurrence. C’est la réalité qu’a finie par saisir la direction du Health Data Hub. Elle reconnaît aujourd’hui qu’il ne lui sera pas possible de tourner la page de Microsoft dans les délais évoqués par l’ancien ministre de la Santé, Olivier Véran.

Ce constat, c’est Stéphanie Combes, la directrice du Health Data Hub, qui l’a donné à TIC Pharma le 9 septembre 2022. En cause, d’après elle : les solutions françaises ou européennes capables de succéder à l’offre conçue par Microsoft ne sont pas au niveau. En conséquence, l’objectif de quitter les serveurs de l’entreprise américaine d’ici à la fin 2022 est intenable, faute d’alternative.

Le nœud du problème, le cloud de Microsoft pour héberger le Health Data Hub

Une vive polémique a émergé en 2020 autour des conditions d’hébergement du Health Data Hub, une immense plateforme accueillant les données personnelles de santé des Français et des Françaises — ces informations, par nature sensibles, méritent une sécurisation et une confidentialité maximales. Or, la nationalité de Microsoft est un problème,

[Lire la suite]