La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 712,48
    +5,16 (+0,08 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    3 962,41
    +0,42 (+0,01 %)
     
  • Dow Jones

    34 347,03
    +152,97 (+0,45 %)
     
  • EUR/USD

    1,0405
    -0,0008 (-0,07 %)
     
  • Gold future

    1 754,00
    +8,40 (+0,48 %)
     
  • BTC-EUR

    15 837,34
    -163,50 (-1,02 %)
     
  • CMC Crypto 200

    386,97
    +4,32 (+1,13 %)
     
  • Pétrole WTI

    76,28
    -1,66 (-2,13 %)
     
  • DAX

    14 541,38
    +1,82 (+0,01 %)
     
  • FTSE 100

    7 486,67
    +20,07 (+0,27 %)
     
  • Nasdaq

    11 226,36
    -58,96 (-0,52 %)
     
  • S&P 500

    4 026,12
    -1,14 (-0,03 %)
     
  • Nikkei 225

    28 283,03
    -100,06 (-0,35 %)
     
  • HANG SENG

    17 573,58
    -87,32 (-0,49 %)
     
  • GBP/USD

    1,2091
    -0,0023 (-0,19 %)
     

Haute-Vienne : les ramoneurs de cheminée submergés par les commandes

PIXABAY

Conséquence de la flambée des prix de l'énergie, le chauffage au bois est devenu une option ou un complément pour de nombreux Français. Mais qui dit bois, dit cheminée dont le balayage est obligatoire au moins une fois par an. Or, comme le relate France 3 le jeudi 24 novembre, à l’approche de l’hiver, les demandes de ramonage ont augmenté de 30% par rapport à l’année dernière et les professionnels du secteur ont toutes les peines du monde à honorer toutes les demandes.

"Nous avons 30% de clients en plus par rapport à l’année dernière", lance Arthur Bardet, ramoneur basé à Feytiat en Haute-Vienne. Son carnet de commandes est plein jusqu’à la fin de l’année. "Les usagers les moins prévoyants vont devoir se résoudre à devoir trouver une alternative de chauffage plus coûteuse cet hiver", souligne Christophe Faye, lui aussi ramoneur en Haute-Vienne.

Si la demande a explosé, l'offre de ramoneurs, quant à elle, diminue d'année en année. Ainsi, en Haute-Vienne ils ne seraient que "sept ou huit ramoneurs officiellement agréés", indique Christophe Faye. Quelques grosses sociétés sont habilitées à effectuer ce type d'intervention mais sans réussir à satisfaire la demande.

Il faut dire que le métier de ramoneur traîne derrière lui une piètre image héritée des siècles précédents. Autre problème : le manque de centres proposant des formations adaptées. Comme l'indique France 3, en Haute-Vienne, seul un centre de formation d'apprentis propose des contrats d'apprentissage de ramoneur.

Face à la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Les entreprises de télécoms chinoises ne peuvent plus vendre des équipements et services télécoms aux Etats-Unis
Budget de la Sécu : Elisabeth Borne a enclenché un sixième 49.3
Desserte de la Corse : le recours de Corsica Ferries définitivement rejeté par le conseil d'Etat
Le classement des rues les plus chères du monde pour les commerçants
Un faux livreur Colissimo demandait à ses victimes de régler des frais et repartait avec leur carte bancaire