Publicité
La bourse ferme dans 52 min
  • CAC 40

    8 129,13
    -66,83 (-0,82 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    5 040,16
    -34,18 (-0,67 %)
     
  • Dow Jones

    39 870,90
    +64,13 (+0,16 %)
     
  • EUR/USD

    1,0860
    -0,0001 (-0,01 %)
     
  • Gold future

    2 430,90
    -7,60 (-0,31 %)
     
  • Bitcoin EUR

    65 280,07
    +3 720,80 (+6,04 %)
     
  • CMC Crypto 200

    1 533,01
    +44,47 (+2,98 %)
     
  • Pétrole WTI

    79,20
    -0,60 (-0,75 %)
     
  • DAX

    18 696,64
    -72,32 (-0,39 %)
     
  • FTSE 100

    8 416,35
    -7,85 (-0,09 %)
     
  • Nasdaq

    16 798,12
    +3,25 (+0,02 %)
     
  • S&P 500

    5 313,92
    +5,79 (+0,11 %)
     
  • Nikkei 225

    38 946,93
    -122,75 (-0,31 %)
     
  • HANG SENG

    19 220,62
    -415,60 (-2,12 %)
     
  • GBP/USD

    1,2719
    +0,0012 (+0,10 %)
     

Haute-Garonne : des tombes profanées dans un cimetière chrétien et juif, une enquête ouverte

Google Street View

Au moins six stèles ont été dégradées, dans un cimetière de Volvestre, une commune située à environ 30 km au sud de Toulouse. Une enquête a été ouverte et confiée à la gendarmerie.

Une enquête a été ouverte après la profanation de plusieurs tombes du cimetière de Noé, situé dans la commune de Volvestre, à environ 30 kilomètres au sud de Toulouse, en Haute-Garonne, a annoncé ce jeudi le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, sur Twitter.

Selon France Bleu, les stèles de six tombes, quatre chrétiennes et deux juives, ont été dégradées. Aucune inscription n'a été retrouvée.

"Des actes intolérables de vandalisme"

Le préfet de Haute-Garonne Pierre-André Durand confirme les dégradations "de 4 stèles chrétiennes et de 2 stèles juives" au cimetière Noé, dans un communiqué de presse.

"La gendarmerie a diligenté une enquête et aucune piste n'est privilégiée à ce stade, notamment en l'absence d'inscription", assure-t-il.

PUBLICITÉ

Le préfet "condamne avec la plus grande fermeté ces actes intolérables de vandalisme" dans une commune dont l'histoire est intimement liée à la Seconde guerre mondiale. Un camp d'internement a en effet été construit à Noé dans les années 1940, accueillant des réfugiés de la guerre d'Espagne et des juifs. Environ 300 personnes y sont mortes.

Article original publié sur BFMTV.com

VIDÉO - La Tunisie en quête de réponses après une fusillade meurtrière pendant un pèlerinage juif