La bourse est fermée
  • CAC 40

    6 600,66
    +54,17 (+0,83 %)
     
  • Euro Stoxx 50

    4 126,70
    +30,63 (+0,75 %)
     
  • Dow Jones

    34 479,60
    +13,36 (+0,04 %)
     
  • EUR/USD

    1,2107
    -0,0071 (-0,58 %)
     
  • Gold future

    1 879,50
    -16,90 (-0,89 %)
     
  • BTC-EUR

    30 669,39
    +1 177,21 (+3,99 %)
     
  • CMC Crypto 200

    924,19
    -17,62 (-1,87 %)
     
  • Pétrole WTI

    70,78
    +0,49 (+0,70 %)
     
  • DAX

    15 693,27
    +122,05 (+0,78 %)
     
  • FTSE 100

    7 134,06
    +45,88 (+0,65 %)
     
  • Nasdaq

    14 069,42
    +49,09 (+0,35 %)
     
  • S&P 500

    4 247,44
    +8,26 (+0,19 %)
     
  • Nikkei 225

    28 948,73
    -9,83 (-0,03 %)
     
  • HANG SENG

    28 842,13
    +103,25 (+0,36 %)
     
  • GBP/USD

    1,4117
    -0,0060 (-0,42 %)
     

Haute couture: Comment Paris veut verdir ses défilés

·2 min de lecture

Accusée d'être l'une des industries les plus polluantes, la mode veut mesurer et accélérer ses efforts. La place de Paris se pose en modèle.

En janvier, faisait part de ses doutes sur la réalité de l’écologie devenue la boussole de la communication du secteur de la mode. "On nage en pleine greenwashing", disait-elle. Accusée d’être l’une des industries les plus polluantes, la mode veut se donner les moyens de prouver sa vertu. Depuis près de dix-huit mois, la Fédération de la haute couture et de la mode, qui rassemble une centaine de maisons de création françaises et internationales, travaille ainsi avec le cabinet PWC et de nombreuses institutions du secteur. Objectif: mettre au point des outils de mesure d’impact environnemental, social et économique de cette activité. Chaque année, Paris organise et accueille Fashion Weeks et défilés de haute couture, pour beaucoup dans le cadre du Palais de Tokyo, entre Seine et Trocadéro, dans le 16e arrondissement de Paris. La place de Paris domine ses concurrentes avec un nombre de maisons participantes supérieur à la place Milan ou à celle de Shangaï qui progresse très vite. Son devoir d’exemplarité nécessite des efforts.

Lire aussi

"Du brief créatif au démontage"

", celle du développement durable ressort d’une démarche volontaire, explique Pascal Morand, le président exécutif de la Fédération de la haute couture et de la mode lors d’une présentation le 4 juin, mais il y a un sujet d’objectivation. Il fallait un outil simple, ludique, qui fonctionne sur ordinateur et sur mobile et apporte des résultats immédiats."

Deux logiciels évolutifs sont désormais à la disposition des maisons de mode. Le premier calculera l’impact en équivalent de tonnes de CO2 de toutes les facettes des évènements des marques, défilés de mode en tête. Au fil de 120 questions, tout sera compté, "du brief créatif au démontage", du transport des matériaux et des mannequins jusqu’à l’impact de la moquette déployée au sol, des lampes et projecteurs et des quantités de déchets produits en passant bien sûr par les vêtements déployés lors du défilé. Même l’impact du digital sera analysé. Les flux[...]

Lire la suite sur challenges.fr

A lire aussi